1 min de lecture Faits divers

Premières indemnisations pour les victimes du "dentiste de l'horreur"

La commission d'indemnisation des victimes d'infractions de Bourges (Civi) a accordé jeudi 8 septembre des indemnités à 17 des victimes du "dentiste de l'horreur".

Un dessin du docteur Van Nierop (dentiste) au tribunal de Nevers le 8 mars
Un dessin du docteur Van Nierop (dentiste) au tribunal de Nevers le 8 mars Crédit : BENOIT PEYRUCQ / AFP
Philippe Peyre
Philippe Peyre

Des dents saines limées et percées, des gencives cousues avec la joue... La liste des tortures infligées aux patients du "dentiste de l'horreur" est longue. Plus de 2.800 patients sont passés sur le fauteuil maudit de ce praticien hollandais installé dans la Nièvre. La justice a reconnu que 85 patients avaient subi des mutilations. Après la condamnation du dentiste en avril 2016 à huit ans de prison et l'interdiction définitive d'exercer, les premières indemnisations ont été accordées jeudi 8 septembre à 17 victimes. Des sommes allant de 5.000 à 40.000 euros.

"Les victimes sont reconnues dans leur souffrance. Et c'est le principal. Certaines sont toujours en soins et vont avoir besoin de cet argent pour faire réparer leurs dents", a expliqué au Parisien Nicole Martin, présidente du collectif des victimes du dentiste condamné.

Jacobus Van Nierop, surnommé "dentiste de l'horreur" par la presse, était insolvable. Les victimes ont craint de ne jamais être indemnisées. Le seul recours possible était auprès de la justice qui a reconnu "le principe du préjudice permanent exceptionnel pour toutes les victimes du dentiste", explique Me Charles Joseph-Oudin, l'avocat des victimes. Encore 61 dossiers attendent d'être examinés par la commission d'indemnisation des victimes d'infraction de Bourges (Civi).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Société Dentiste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants