1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Policiers tués à Magnanville : le message de paix du père de Jean-Baptiste Salvaing
2 min de lecture

Policiers tués à Magnanville : le message de paix du père de Jean-Baptiste Salvaing

DOCUMENT RTL - Jean-Paul Salvaing, le père du fonctionnaire de police assassiné à Magnanville, sort du silence à l'antenne de RTL pour faire part de sa tristesse et délivrer un message de paix et d'amour impressionnant de dignité.

Photo de Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing, le couple de policiers tués à Magnanville le 13 juin 2016
Photo de Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing, le couple de policiers tués à Magnanville le 13 juin 2016
Crédit : AFP
Policiers tués à Magnanville : le message de paix du père de Jean-Baptiste Salvaing
01:40
Cindy Hubert & La rédaction numérique de RTL

Il y a deux semaines, le 13 juin dernier, Jean-Baptiste Salvaing, commandant de police, et sa compagne Jessica Schneider, secrétaire administrative de la direction générale de la police nationale, étaient assassinés à leur domicile de Magnanville, dans les Yvelines, par Larossi Abballa. Ce jihadiste a revendiqué ses actes et fait allégeance à Daesh en direct sur Facebook Live, sous les yeux de leur fils de trois ans.

Depuis, les familles des victimes ont reçu de nombreuses marques de soutien, dont plus de 70.000 lettres de condoléances. Les parents de Jean-Baptiste Salvaing ont publié jeudi 30 juin une lettre ouverte pour répondre à ces messages de compassion. Jean-Paul Salvaing, le père de Jean-Baptiste, sort ce soir du silence à l'antenne de RTL pour faire part de sa tristesse et de son incompréhension. Surtout, il délivre un message de paix et d'amour impressionnant de dignité afin d'aller au-delà de la haine du tueur. "La seule voie" possible, selon lui, pour les proches des fonctionnaires assassinés.

On essaie de faire en sorte que ce sacrifice là serve au moins à quelque chose, qu'il ne soit pas mort pour rien

Jean-Paul Salvaing

"Je crois que quand on vit des choses aussi terribles, car il n'y a pas plus terrible que de vivre la mort de son enfant, surtout dans ces conditions, si on n'en tire pas des conclusions, c'est à devenir fou. C'est incompréhensible, confie-t-il. Alors on essaie de pouvoir faire en sorte que ce sacrifice là serve au moins à quelque chose, qu'il ne soit pas mort pour rien. Il faut que chacun d'entre nous puisse comprendre que si le monde va mal, c'est à nous de l'améliorer, qu'il faut remplacer la violence par la paix, la haine par l'amour, l'égoïsme par la solidarité".

Par ailleurs, un compte bancaire a été ouvert pour la famille des victimes afin de rassembler les dons reçus par l’association Jean Moulin de la police nationale. Mathieu, l’enfant de 3 ans du couple présent au moment du drame, et le premier fils de Jean-Baptiste Salvaing, Hugo, ont aussi reçu le statut de pupilles de la nation. À l’issue du match France-Irlande le 19 juin, Mathieu Salvaing avait reçu le ballon du match des mains de l’attaquant de l’équipe de France, Antoine Griezmann.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/