1 min de lecture Chine

Pékin : ces ouvriers migrants qui vivent en sous-sol

A l'heure où la Chine affiche une croissance économique tonitruante, les conditions de vie des travailleurs chinois n'ont connu aucune amélioration. De nombreux ouvriers migrants vivent en sous-sol. - La revue de presse de 6h47, du 10 juillet 2014.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Pékin : ces ouvriers migrants qui vivent en sous-sol Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Mathieu Delahousse | Durée : | Date : La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon et Mathieu Delahousse

Laissés pour compte par le miracle économique de la Chine, les travailleurs migrants vivent misérablement dans les mégalopoles. Issus des campagnes chinoises, ils sont venus en ville dans l’espoir de goûter au "rêve chinois".


Le Figaro nous révèle qu'en immigrant dans les villes, cette main-d’œuvre bon marché ne s'attendait pas à vivre dans des sous-sols. Et pour cause, le prix de l'immobilier a flambé dans les grandes villes chinoises. Ils se sont donc repliés dans les entrailles des agglomérations. Les caves, les sous-sols d'immeubles et même les abris souterrains de l'ère communiste ont été pris d'assaut et transformés en lieux d'habitation.


Selon l'article La "tribu des rats", ces parias des sous-sols pékinois, ils seraient plus d'un million à vivre dans ces conditions. Évoluant dans un environnement précaire avec peu de lumière, ces "nuisibles" craignent que la mairie de la ville ne ferme l'accès à ces installations souterraines.

RTL vous recommande
Lire la suite
Chine Économie Actu
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants