1 min de lecture Genre

Une personne intersexuée obtient de mentionner "sexe neutre" sur son état civil

REPLAY - Une personne intersexuée a obtenu d'un tribunal de Tours, l'autorisation de faire figurer sur son acte de naissance la mention "sexe neutre".

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
La justice autorise la mention "sexe neutre" a une personne sans sexe défini Crédit Image : GUILLAUME SOUVANT / AFP | Crédit Média : Christian Panvert | Durée : | Date : La page de l'émission
Christian Panvert et Eléanor Douet

C'est une première en Europe. Mardi le tribunal de grande instance de Tours a donné gain de cause à une personne intersexuée. C'est-à-dire qui n'est ni un homme ni une femme. "Le sexe qui a été assigné à sa naissance apparaît comme une pure fiction imposée durant toute son existence", écrit le magistrat dans son jugement. Mais il précise qu'il "ne s'agit aucunement de la reconnaissance d'un quelconque troisième sexe. Mais tout simplement de prendre acte de l'impossibilité de rattacher une personne à tel ou tel sexe". Elle aura donc le droit de se faire apposer la mention "sexe neutre" sur son état civil. 

Née selon son médecin avec un vagin "rudimentaire", un micro-pénis mais pas de testicule, elle souffre d'avoir été mis dans la case masculine dès sa naissance. Elle porte d'ailleurs un prénom d'homme depuis 64 ans. "Je suis la preuve indubitable que l'on peut vivre avec deux sexes", explique l'intéressée qui s'est mariée et a adopté un enfant, dans une interview au journal 20 minutes. "Je suis un enfant qui a grandi sans les transformations de la puberté", poursuit-elle.

Par crainte que cette requête renvoie à un débat de société, qui pourrait générer la reconnaissance d'un troisième genre, le Parquet de Tours à fait appel du jugement. L'affaire sera de nouveau plaidé prochainement devant la Cour d'appel d'Orléans. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Genre Tours Décision de justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants