1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Oise : un élu RN condamné pour avoir filmé une adolescente à son insu
1 min de lecture

Oise : un élu RN condamné pour avoir filmé une adolescente à son insu

Jean-Marc Branche a été condamné à quatre mois de prison avec sursis accompagné d'une amende de 500 euros.

La mairie de Compiègne (Image d'illustration).
La mairie de Compiègne (Image d'illustration).
Crédit : Capture d'écran Google Streetview.
Étienne Bianchi & AFP

Un élu Rassemblement national (RN), membre du conseil municipal de Compiègne, a été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour "atteinte à l'intimité de la vie privée", après avoir filmé des images suggestives d'une adolescente à son insu, a appris l'AFP auprès du parquet. 

Jugé lundi lors d'une audience de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), cet élu, Jean-Marc Branche, a également été condamné à une amende de 500 euros, a précisé le parquet, confirmant une information du Parisien.

La justice lui reprochait "deux vidéos, filmées en août 2020, et découvertes courant 2022"  par la mère de l'adolescente, qui faisait à l'époque partie de son entourage, "dans la mémoire d'un vieux téléphone qu'il n'utilisait plus", a expliqué à l'AFP la procureure de la République de Compiègne, Marie-Céline Lawrysz.

Suivi par un psychologue

La première vidéo montre "une jeune fille assise, en short", dont "on voit le haut de la cuisse" et la naissance des fesses, a poursuivi la procureure. Dans la seconde, la caméra filme "l'entrejambe de la jeune fille, qui est, on suppose, en mini-jupe, avec les jambes un peu écartées, mais on ne voit pas le sexe", a-t-elle précisé. La victime "avait à l'époque entre 14 et 15 ans". Lorsque la mère lui a demandé des explications, "il ne se souvenait absolument pas. Il se souvenait avoir pris une vidéo", mais assurait "ne l'avoir jamais regardée" et "ne comprend d'ailleurs pas pourquoi il l'avait conservée", a dit Marie-Céline Lawrysz.

À lire aussi

"La première chose qu'il fera avant même qu'elle ne dépose plainte, c'est aller voir un médecin. Il est aujourd'hui suivi par un psychiatre et un psychologue, pour tenter de comprendre pourquoi il a capté ces deux vidéos". Le concerné "n'a pas d'explication. Il a expliqué qu'il n'avait pas d'attirance pour cette jeune fille". Entendue par les enquêteurs, la jeune femme a assuré qu'il ne l'avait jamais agressée.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.