1 min de lecture Faits divers

Lyon : deux hommes effrayaient les croyants dans des églises

À plusieurs reprises, les deux hommes ont pénétré dans diverses paroisses lyonnaises pour apeurer les fidèles catholiques.

Une église (illustration)
Une église (illustration) Crédit : AFP / Archives, Kenzo Tribouillard
Maxime Magnier

Les faits ont de quoi surprendre, d'autant plus dans le contexte sécuritaire de ces derniers mois. Le quotidien Le Progrès rapporte que deux trouble-fêtes sont venus perturber des obsèques à l'église Saint-Joseph, jeudi 22 décembre à Lyon. Coutumiers du fait, ils ont été entendus par la police le jour même.

Le plus âgé du binôme, 47 ans, a pénétré dans l'édifice habillé d'une djellaba. Se plaçant au premier rang pour l'office, il a particulièrement effrayé les fidèles catholiques présents dans l'église. Cette dernière a d'ailleurs été évacuée par mesure de précaution avant qu'un périmètre de sécurité soit instauré pour le passage des démineurs.

Les deux hommes, celui de 47 ans et son complice de 29 ans qui attendait dans la voiture, ont été interrogés par la police. Ils ont affirmé avoir simplement voulu exprimer leur sympathie et leur compassion, ce dont les forces de l'ordre ont semblé douter. Michel Delpuech, préfet du Rhône, a également engagé une procédure d'interdiction d’apparaître dans des lieux de culte chrétiens.

Un trouble à l'ordre public

Il semble également que les deux agitateurs n'en sont pas à leur coup d'essai. Dans les colonnes du Progrès, la préfecture a expliqué que "les investigations ont montré que ces deux individus avaient à plusieurs reprises adopté une attitude similaire dans d’autres lieux de culte". 

À lire aussi
Vue générale de Jérusalem, le 21 novembre 2014 (archives) proche-orient
Jérusalem : un "suspect" armé d'un couteau tué par les forces israéliennes

La préfecture a également tenu à souligner le "trouble à l’ordre public" que pouvait susciter ce type de comportement "dans le contexte actuel", précisant que "l’action des forces de l’ordre, dédiée à la sécurisation générale, ne saurait être détournée par des perturbations portant atteinte à la préservation de la paix publique."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Lyon Église
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants