1 min de lecture Loire-Atlantique

Nantes : une cinquième nuit plus calme

La nuit de samedi à dimanche a été plutôt calme à Nantes avec seulement quelques véhicules incendiés après plusieurs nuits de violences.

Un femme dans le quartier du Breil à Nantes, le 4 juillet 2018
Un femme dans le quartier du Breil à Nantes, le 4 juillet 2018 Crédit : SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP
103029000663527498057
Eléanor Douet
et AFP

Après quatre nuits de violences dans plusieurs quartiers de Nantes, celle du 7 au 8 juillet a été relativement calme. Toutefois, dix-huit véhicules ont été incendiés, dont deux par propagation, principalement dans le quartier du Breil. C'est là qu'Aboubakar Fofana a été tué lors d'un contrôle de police le 3 juillet dernier. Un engin de chantier a également brûlé mais aucun bâtiment n'a été touché et les forces de l'ordre n'ont procédé à aucune interpellation. 

En comparaison, dans la nuit de vendredi à samedi, 35 véhicules avaient brûlé, contre une cinquantaine chaque nuit lors des trois premières nuits d'émeutes. De plus, de nombreux commerces et bâtiments publics avaient été pris pour cible sur toute l'agglomération nantaise, notamment des mairies annexes, maisons des habitants, lycée, école, etc. 

Pour redonner vie aux bibliothèques associatives des Dervaillières et de Malakoff incendiées cette semaine, la mairie de Nantes a proposé aux habitants de donner des livres. "À cet effet, des bacs sont mis en place dans les bibliothèques et médiathèques de Nantes pour recevoir les dons de livres au bénéfice de ces deux bibliothèques associatives", a indiqué la mairie dans un communiqué. 

À lire aussi
À Nantes, un adolescent de 16 ans a été arrêtée à bord d'une voiture découpée en deux Loire-Atlantique
Nantes : une course poursuite surréaliste avec un "objet roulant non identifié"

Le CRS mis en examen, la famille se constitue partie civile

Samedi 7 juillet, la famille d'Aboubakar Fofana a annoncé qu'elle se constituerait partie civile dès lundi. Le policier auteur du tir a été mis en examen vendredi pour "coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner" et remis en liberté sous contrôle judiciaire, conformément aux réquisitions du procureur de la République de Nantes Pierre Sennès.  

Après avoir évoqué la légitime défense, le policier avait avoué en garde à vue qu'il avait accidentellement tiré sur le jeune homme lors d'un contrôle de police. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Loire-Atlantique Nantes Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794034190
Nantes : une cinquième nuit plus calme
Nantes : une cinquième nuit plus calme
La nuit de samedi à dimanche a été plutôt calme à Nantes avec seulement quelques véhicules incendiés après plusieurs nuits de violences.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/nantes-une-cinquieme-nuit-plus-calme-7794034190
2018-07-08 11:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Q3Z22BxaVrxhgJVzk1FLTQ/330v220-2/online/image/2018/0705/7794001534_un-femme-dans-le-quartier-du-breil-a-nantes-le-4-juillet-2018.jpg