2 min de lecture Val-d'Oise

Mort d'Adama Traoré : la famille porte plainte contre une gendarme

La famille du jeune homme décédé lors de son interpellation à Beaumont-sur-Oise le 19 juillet aurait porté plainte contre une gendarme pour faux en écritures publiques et modification de scène de crime.

La famille d'Adama Traoré a demandé la "vérité" au cours d'un rassemblement à Paris le 30 juillet 2016.
La famille d'Adama Traoré a demandé la "vérité" au cours d'un rassemblement à Paris le 30 juillet 2016. Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut

La famille d'Adama Traoré avait annoncé sa volonté de porter plainte la semaine dernière. C'est désormais chose faite, selon une information de Francetvinfo. Les proches du jeune homme décédé peu de temps après son interpellation le 19 juillet à Beaumont-sur-Oise (Val-d'oise) auraient porté plainte contre une gendarme pour faux en écritures publiques aggravés, dénonciation calomnieuse et modification de scène de crime. Une plainte qui aurait été transmise vendredi 5 août au procureur de la République de Pontoise. 

Maître Yassine Bouzrou, avocat de la famille, accuse la fonctionnaire d'avoir reporté de fausses informations sur un procès-verbal écrit le soir même du décès d'Adama Traoré. Le document avait pour but de retracer minutieusement les conditions de l'interpellation du jeune homme. "Les affirmations de ce procès-verbal, selon lesquelles Adama Traoré aurait commis des violences à l'égard d'un gendarme, sont contredites par tous les éléments de la procédure, et notamment les déclarations dudit gendarme", a déclaré l'avocat à France 3. 

"Protéger ses collègues" et "nuire à la manifestation de la vérité"

Le fait que la gendarme ait conversé avec ses collègues avant de rédiger le procès-verbal en question a éveillé les soupçons de maître Bouzrou, qui pense qu'elle a menti dans le but de "protéger ses collègues et de nuire à la manifestation de la vérité". Mais ce n'est pas tout. Le défenseur accuse également la gendarme d'avoir procédé à "de nombreux actes d'enquête" sans qu'aucune instruction ne lui ait été donnée. Une information déjà révélée par Médiapart. Le média d'investigation a rapporté qu'elle avait effectué la saisie, sans en avoir reçu l'ordre, d'un polo "maculé de traces rougeâtres s'apparentant à du sang" porté par l'un des gendarmes présents lors de l'interpellation.

Deux autopsies réalisées avaient constaté un décès provoqué par une asphyxie, mais n'avaient pas pu en déterminer l'origine. Alors qu'Adama Traoré sera inhumé dimanche 7 août au Mali, des zones d'ombre entourent encore la mort de ce jeune homme de 24 ans. Son décès avait provoqué de nombreuses nuits de violences dans le Val-d'Oise. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Val-d'Oise Bavure Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants