1 min de lecture Meurthe-et-Moselle

Meurthe-et-Moselle : sa maison va être rasée car elle fait de l'ombre à celle de sa voisine

"Le Parisien" a relayé l'histoire aberrante de cette mère de famille que la justice a condamné à faire démolir son pavillon qui gâchait l'exposition de ses voisins.

Le toit d'un pavillon (Illustration).
Le toit d'un pavillon (Illustration). Crédit : thinkstock/kanvag
Emeline Le Naour

Les conflits entre voisins sont légions mais ils finissent rarement devant les tribunaux. C'est malheureusement ce qui est arrivé à Sarah Rebaï, une habitante d'Essey-lès-Nancy en Meurthe-et-Moselle quand la justice l'a condamnée à raser sa maison. Le motif de la décision est pour le moins surprenant : la bâtisse fait de l'ombre à la maison voisine, comme le rapporte Le Parisien. Veuve, cette aide à domicile mère de deux enfants n'aurait jamais pensé perdre sa maison pour une perte d’ensoleillement. 

Construit en prolongement de la résidence principale, le pavillon était un véritable investissement pour la famille de Sarah qui avait contracté un prêt et y avait investi toutes ses économies. Le loyer perçu, une fois l'extension louée, devait servir à financer les études de ses deux enfants. C'était sans compter le bras de fer judiciaire entamé en 2011 par sa voisine. Trois ans plus tard, le couperet tombe : le tribunal condamne Sarah à faire raser sa maison avant le 14 février 2016. Elle ne s'y résoudra jamais. Depuis elle est obligée de payer 80 euros d'astreinte par jour jusqu'à la démolition constatée de la maison. 

La plaignante, elle, a depuis déménagé et mis sa maison en location. L'ancienne voisine réclame pourtant le paiement des astreintes. De leur côté, ses locataires ne se sont jamais plaint d'un manque de soleil, d'ailleurs contesté par un architecte nancéien qui a décidé de soutenir Sarah, ému par son histoire. Une vague de solidarité s'est depuis crée autour de la mère de famille sur les réseaux sociaux. Des collègues ont même créée l'association Touche pas à ma maison.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Meurthe-et-Moselle Maison Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants