2 min de lecture Justice

Maurice Agnelet condamné à 20 ans de prison ferme pour l'assassinat d'Agnès Le Roux

Maurice Agnelet a été condamné à 20 ans de prison pour l'assassinat en 1977 d'Agnès Le Roux. Un verdict conforme à sa précédente condamnation.

Maurice Agnelet a été condamné à 20 ans de prison par la cour d'assises de Rennes le 11 avril 2014
Maurice Agnelet a été condamné à 20 ans de prison par la cour d'assises de Rennes le 11 avril 2014 Crédit : AFP / JEAN-SEBASTIEN EVRARD
Benjamin Hue
Benjamin Hue
et AFP

Jugé pour la troisième fois, Maurice Agnelet a été de nouveau condamné à 20 ans de réclusion criminelle pour l'assassinat de sa maîtresse Agnès Le Roux en 1977. Le verdict de la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, rendu après sept heures trente de délibération, est conforme aux réquisitions du parquet et à la précédente condamnation de Maurice Agnelet lors de son deuxième procès.

Imperturbable comme il l'a été tout au long des quatre semaines de son procès, Maurice Agnelet n'a pas particulièrement réagi à l'annonce de sa condamnation, alors que les membres de la famille d'Agnès Le Roux s'étreignaient longuement.

Jean-Charles Le Roux, le frère d'Agnès, s'est dit soulagé au micro de RTL. "Pour nous c'est un point final et il était temps. Est-ce qu'il va aller en cassation ? Quoi qu'il fasse ça se fera sans nous", a-t-il dit.

"Maurice Agnelet détient la vérité, on aurait aimé savoir où est le corps.  Je pense que c'est un secret qu'il gardera bien ancré en lui. On a gagné ce qu'on pouvait gagner c'est à dire une vérité judiciaire", a-t-il ajouté.

>
"Maurice Agnelet détient la vérité, on aurait aimé savoir où est le corps", dit Jean-Charles Le Roux Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date :

Drame familial lors du procès

À lire aussi
Une urne et du gel hydroalcoolique (illustration) élections municipales
Municipales 2020 : une élection annulée à cause de l'abstention due à la Covid-19

Maurice Agnelet avait demandé pardon ce vendredi matin à la famille d'Agnès, "pour le mal", avait-il dit, "que j'ai pu leur faire par mon attitude, mes propos depuis la disparition incroyable et dramatique d'Agnès". "Son pardon qui veut y croire?", avait réagi Jean-Charles Le Roux, le frère d'Agnès.

Lundi 7 avril, Guillaume Agnelet, l'un des fils de l'accusé, avait créé la surprise en affirmant que ses parents lui avaient confié que Maurice Agnelet était l'auteur du crime. Le clan Agnelet s'est ensuite affronté dans un climat d'intense tension à l'audience mercredi, avec d'un côté Guillaume et de l'autre son frère, Thomas, et leur mère, Annie Litas, qui contestent les affirmations de Guillaume. Mme Litas a fondu en larmes lors de son audition par visioconférence mais a "contesté formellement" les déclarations de Guillaume.

Avant que les jurés ne se retirent pour délibérer, vendredi matin, Maurice Agnelet a aussi demandé pardon à sa famille: "Je me suis rendu compte que j'avais gâché leur vie et celle de leur mère".

Troisième procès d'Agnelet

Le corps d'Agnès Le Roux, disparue à la Toussaint 1977, n'a jamais été retrouvé, ni son véhicule. Cette absence de preuve matérielle a fait planer le doute sur la culpabilité de Maurice Agnelet. Sa disparition intervenait quelques mois après qu'elle eut vendu ses parts du casino à un concurrent pour 3 millions de francs. La somme, d'abord versée sur un compte commun aux deux amants, à Genève, s'est retrouvée après la disparition d'Agnès sur un compte au seul nom d'Agnelet.

Bénéficiaire d'un non-lieu en 1985, puis acquitté en 2006, Maurice Agnelet a été condamné en appel à 20 ans de prison en 2007, avant que la Cour européenne des droits de l'Homme estime, début 2013, que ce procès n'était pas équitable.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Procès Assises
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants