3 min de lecture Faits divers

Marseille : Daesh revendique l'attaque au couteau qui a fait deux morts

Deux voyageuses ont été tuées lors d'une attaque au couteau en gare de Saint-Charles (Marseille) ce dimanche 1er octobre. Leur assaillant a été abattu par des militaires de l'opération Sentinelle.

Une attaque au couteau a eu lieu à la gare Saint-Charles (Marseille) dimanche 1er octobre.
Une attaque au couteau a eu lieu à la gare Saint-Charles (Marseille) dimanche 1er octobre. Crédit : Claude Paris/AP/SIPA
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang
et AFP

Un homme muni d'un couteau a attaqué deux voyageuses sur le quai de la gare Saint-Charles de Marseille ce dimanche 1er octobre 2017. Les deux victimes sont décédées a annoncé le préfet de police. L'assaillant a été abattu dans la foulée par des militaires de l’opération Sentinelle. L'assaillant  aurait crié "Allah Akbar" lors de l'attaque, selon une source proche de l'enquête, qui envisage la piste terroriste.

Le quartier a immédiatement été bouclé et la gare Saint-Charles a été évacuée, alors qu'une opération de Police est en cours a indiqué la Police nationale. Le préfet de police et le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux, se sont rendus immédiatement à la gare, où d'importants moyens de police ont été concentrés. 

Plus de 200 policiers sont mobilisés selon la Sécurité publique, tandis que la Police judiciaire effectuait les premières constatations. Le ministre de l'Intérieur Gérard Colomb a annoncé qu'il se rendrait sur place. Il est arrivé à Marseille en fin d'après-midi.

Les événements

23h56 - Les deux jeunes femmes tuées dans l'attaque au couteau seraient deux étudiantes qui "auraient environ 20 ans", selon une source policière.

22h53 - Le groupe terroriste État islamique revendique l'attaque par le biais de son agence de propagande.

21h29 - Selon nos informations, le tueur est bien connu des services de police. Il avait été arrêté à plusieurs reprises pour des petits faits type conduite sans permis, vols à l’étalage, vols simples et petits délits liés aux stupéfiants.

20h36 - En déplacement à Marseille, Gérard Collomb s'est montré prudent sur la nature de l'attaque.  "A partir du moment où le parquet anti-terroriste a été saisi, c'est qu'il y a cette possibilité, mais aujourd'hui nous ne pouvons l'affirmer de façon assurée", a insisté le ministre de l'Intérieur.

20h23 - Les deux victimes de l'attentat "auraient environ 20 ans" selon une source policière cités par l'AFP.

19h24 - Après Emmanuel Macron et Édouard Philippe, plusieurs personnalités politiques ont réagi à ce double meurtre. Christian Estrosi a adressé ses "pensées pour les proches des victimes de l'attaque gare Saint-Charles à Marseille", tout comme François Hollande qui fait part de "ses pensées et sa solidarité pour les deux victimes de l'attaque à Marseille". "Marseille pleure avec ses pauvres victimes. L'assassin aussi répugnant que ses motifs", a lancé le député des Bouches-du-Rhône Jean-Luc Mélenchon.

18h07 - Emmanuel Macron s'est dit "profondément indigné par cet acte barbare" et "en peine avec les familles et les proches des victimes de Marseille". "Je salue les militaires de Sentinelle et les policiers qui ont réagi avec sang froid et efficacité", a ajouté le président de la République.

À lire aussi
Le patineur français Morgan Ciprès. faits divers
Le patineur français Morgan Ciprès accusé de harcèlement sexuel sur mineur

17h56 - "L'identité de l'homme est encore en cours de vérification mais ses empreintes le rattachent à des faits de droit commun" sous différentes identités, a précisé l'une de ces sources.

17h50 - L'assaillant était connu pour des faits de droit commun selon des sources proches de l'enquête citées par l'AFP.

17h44 - Le trafic ferroviaire au départ et à destination de la gare de Marseille Saint-Charles, interrompu après l'attaque, a partiellement repris à partir de 17h30, a annoncé une porte-parole de la SNCF. 

17h28 - Le Premier ministre Edouard Philippe a réagi à l'attaque de la gare Saint-Charles, en déclarant "nous ne baissons pas la garde" sur Twitter : "Colère et tristesse pour les victimes. Soutien aux militaires et policiers de Sentinelle qui nous protègent".

16h24 - Selon une source proche de l'enquête, l'une des femmes aurait été égorgée, et l'autre poignardée au thorax, a précisé une source policière.

16h20 - Le trafic SNCF a été totalement interrompu. Depuis 15h, les alentours de la gare étaient hermétiquement bouclés par des cordons de policiers, et la circulation déviée

16h00 - Le parquet antiterroriste a annoncé qu'il se saisissait de l'affaire et qu'il lançait une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste" et "tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique". L'enquête a été confiée à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a précisé le parquet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Marseille Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants