1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. À Marseille, tout est fait pour limiter la violence, selon Jean-Claude Gaudin
1 min de lecture

À Marseille, tout est fait pour limiter la violence, selon Jean-Claude Gaudin

INVITÉ RTL - Selon l'élu, il est normal qu'une ville "aussi grande que Marseille" ne puisse se prémunir contre tous ces actes de violence.

Christophe Pacaud  Agnes Bonfillon
Christophe Pacaud Agnes Bonfillon
À Marseille, tout est fait pour limiter la violence, selon Jean-Claude Gaudin
05:55
Christophe Pacaud & Agnès Bonfillon & La rédaction numérique de RTL

La bagarre avait commencé dans la rue, elle s'est achevée dans un établissement scolaire. À Marseille, des écoliers d'un quartier sensible ont été témoins d'une rixe entre plusieurs hommes, mardi 19 septembre. Armes à feu et armes de poing, les individus se sont violemment affrontés puis ont pris la fuite avant l'arrivée des forces de l'ordre.

À Marseille où l'escalade de violence se poursuit, les règlements de compte se multiplient, provoquant un ras-le bol de la population.

Au micro de RTL, Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, revient sur cette recrudescence de violence. Mécontent de la médiatisation de ces actes perpétrés dans la commune, l'élu n'a pas hésité à manifester sa colère et son exaspération. Selon lui, tous les moyens sont déployés pour limiter ces agressions. "Il est clair que nous mettons en place des moyens pour visionner les gens qui veulent s'approcher dans les écoles mais ce n'est jamais suffisant et il peut toujours y avoir des incidents de cette nature. Relativisons et n'en faisons pas une affaire d'État", clame le maire de Marseille. 

À la tête de la cité phocéenne depuis 1995

Pour l'élu, il est normal qu'une ville "aussi grande que Marseille" ne puisse se prémunir contre tous ces actes de violence. "Nous faisons tous les efforts que nous pouvons mais dans l'immensité d'une ville comme Marseille, il peut toujours y avoir quelque chose qui dérape", souligne-t-il. 

À lire aussi

Jean-Claude Gaudin est maire de Marseille depuis 1995. Élu à la tête de la cité phocéenne quatre fois consécutives, il a annoncé, en juin dernier, qu'il ne se représenterait pas en 2020. Fier de sa ville, il a assuré œuvrer à son bon fonctionnement. "Tous les gens qui viennent disent que la ville s'est transformée. Je pense que j'ai fait le nécessaire et qu'il y a encore des choses à faire", a-t-il assuré au micro de RTL. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/