1 min de lecture Ex otage

Marc Féret : l'ex-otage d'Aqmi veut "des réponses " et savoir "pourquoi" il n'a pu être libéré plus tôt

REPLAY / INVITÉ RTL - Ex-otage des terroristes pendant 3 ans, Marc Féret a porté plainte contre X en janvier 2016 pour complicité de séquestration en relation avec une entreprise terroriste et non-assistance à personne en danger. Il s'explique.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi
>
Marc Féret : l'ex-otage veut "des réponses " et savoir "pourquoi" il n'a pu être libéré plus tôt Crédit Image : AFP / KENZO TRIBOUILLARD | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Paul Véronique

Il avait été retenu en captivité pendant 3 ans par le groupe terroriste Aqmi au Mali. Libéré le 29 octobre 2013, l'homme a pris en janvier dernier la décision de porter plainte contre X pour complicité de séquestration en relation avec une entreprise terroriste et non-assistance à personne en danger. Selon lui, sa libération aurait pu intervenir plus tôt.


"D'après mes ravisseurs, il y avait une négociation qui devait aboutir avec date précise de libération", relate-t-il. Ce qui a commencé à le faire douter, c'est quand il s'est rendu compte que ces éléments concernant sa libération anticipée, étaient corroborés par ses recherches menées a posteriori. Une enquête fouillée de l'Express, parut cette semaine, confirmerait cette version. "Je pose la question : pourquoi ?", s'interroge l'ex-otage au micro de RTL.

Qui a pu prendre cette décision de suspendre ma libération ?

Marc Féret
Partager la citation

D'après certains éléments, l'opération de libération, prévue en 2012, aurait finalement avorté à la dernière minute. Derrière cette décision, on trouverait le chef de l'État-major de l'Élysée de l'époque. "Qui a pu prendre cette décision de suspendre ma libération ? (...) Qui a le droit de prendre une décision qui peut mener à la mort d'une personne ?" s'étrangle l'ancien captif. Pour obtenir ces réponses, il a porté plainte au parquet de Paris. L'homme se dit prêt à aller "jusqu'au bout".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ex otage Justice Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants