1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Libourne : ils font 700 km pour venir agresser un homosexuel chez lui
1 min de lecture

Libourne : ils font 700 km pour venir agresser un homosexuel chez lui

L'association Mousse, alertée par Stop Homophobie a porté plainte pour violences volontaires homophobes en bande organisée.

L'expédition punitive a été filmée et diffusée en direct sur Périscope. (illustration)
L'expédition punitive a été filmée et diffusée en direct sur Périscope. (illustration)
Crédit : SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA
Léa Stassinet

"Je vais faire 700 km et je vais venir chez toi (...). Je vais te mettre un penalty dans ta tête. Je vais te shooter ta tête". Ces menaces, Julien K., un ancien militaire ayant fait son coming-out sur l'application Périscope les a reçues début mars, suite à de vifs échanges sur la plateforme avec un certain Keneff. Quelques temps après, ce dernier et plusieurs de ses complices les ont mises à exécution en se rendant au domicile de Julien K. pour l'agresser physiquement, explique Étienne Deshoulières, l'avocat de l'association Mousse, avertie par le collectif Stop Homophobie

"T'es un petit fils de pute de pédé.(...) J'ai déjà agressé des gens. J’ai déjà tapé plein de gens dans ma vie. J’ai jamais fait de prison. J’ai même pas fait une journée de garde à vue. Donc si je descends dans ta petite ville de merde, il m’arrivera rien du tout". C'est après avoir prononcé ces mots que le 14 mars dernier, Keneff et ses complices ont fait plus de 700 km pour procéder à une véritable expédition punitive à l'encontre de Julien K., habitant près de Libourne.

La victime s'est vue prescrire 30 jours d'ITT

L'agression a été filmée et diffusée en direct sur Périscope. Sur un extrait qu'a pu sauvegarder l'association, on y voit Keneff étrangler sa victime, avant de s'auto-congratuler. Julien K. a en outre subi une double-fracture de la main, nécessitant une opération le jour-même, raconte l'avocat de Mousse dans son communiqué. Ces violences ont entraîné une incapacité totale de travail (ITT) de 30 jours. 

Le 22 mars, l'association Mousse, qui affirme avoir vérifié les allégations, a porté plainte auprès du Procureur de Pantin pour violences volontaires homophobes en bande organisée, "afin que des poursuites soient engagées contre Keneff et ses complices", indique Me Deshoulières. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/