1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Les Françaises font-elles leur premier enfant trop tard ?
2 min de lecture

Les Françaises font-elles leur premier enfant trop tard ?

Le Professeur François Olivennes, gynécologue-obstétricien, et Anne-Cécile Mailfert, porte-parole d'"Osez le féminisme !", ont commenté le recul de l'âge des mères au moment de l'accouchement. - Le débat de RTL Midi, du 3 septembre 2014.

Vincent Parizot et Christelle Rebiere
Vincent Parizot et Christelle Rebiere
Crédit : Elodie Grégoire
Les Françaises font-elles leur premier enfant trop tard ?
10:28
Vincent Parizot & Christelle Rebière

Les derniers chiffres de l'Insee font état d'un net recul de l'âge des mères au moment de l'accouchement. Dans les années 70, les femmes accouchaient en moyenne à 26 ans. 

Actuellement, elles ne mettent au monde leur premier enfant qu'à 30,3 ans. Et dans 5% des naissances, la mère a déjà franchi le cap des 40 ans. Mais pourquoi les Françaises font-elles leur premier enfant trop tard ? 

Selon le Professeur François Olivennes, gynécologue-obstétricien, plusieurs facteurs expliquent cette spécificité française. D'abord, il y a l'émancipation des femmes. Cela se traduit notamment par la vulgarisation de différentes méthodes contraceptives au sein des ménages : la pilule, le préservatif...

Hier, la grossesse était subie. Aujourd'hui, elle est décidée.

François Olivennes, gynécologue-obstétricien

Dr François Olivennes estime également qu'il faut prendre en compte les progrès de la médecine. De plus en plus de femmes font par exemple appel à la procréation médicalement assistée (PMA). Toutefois, faire des enfants trop tard pourrait comporter des risques accrus, autant pour la mère que pour l'enfant.

Le don d'ovocyte permet d'avoir un enfant à n'importe quel âge mais il ne permet pas de pallier aux difficultés liées à l'âge.

François Olivennes, gynécologue-obstétricien
À lire aussi

Autre facteur, les femmes préfèrent privilégier leurs carrières professionnelles. À ce sujet, le Pr François Olivennes se demande si d'autres contingences entrent également en jeu. Il évoque entre autres, l'existence d'une politique de dissuasion de la part de certains employeurs. 

Anne-Cécile Mailfert, porte-parole d'"Osez le féminisme !", estime que les derniers chiffres de l'Insee sur le taux de natalité ne sont pas alarmants. Selon elle, le nombre des mères qui ont eu leur premier bébé à 40 ans est le même qu'en 1946.  

Pour une femme, le bon moment pour avoir son premier enfant peut dépendre de plusieurs facteurs : situation familiale, professionnelle et affective.

Anne-Cécile Mailfert, porte-parole d'"Osez le féminisme !"
RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/