1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Karachi et les moines de Tibhirine, les deux affaires marquantes du juge Trévidic
1 min de lecture

Karachi et les moines de Tibhirine, les deux affaires marquantes du juge Trévidic

REPLAY - REPLAY / INVITÉ RTL - Le juge en charge de l'attentat de la rue des Rosiers va devenir premier vice président du tribunal de Lille. Il revient sur sa carrière au pôle antiterrorisme.

Le juge Marc Trévidic au palais de Justice à Paris en juillet 2015
Le juge Marc Trévidic au palais de Justice à Paris en juillet 2015
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Karachi et les moines de Tibhirine, les deux affaires marquantes du juge Trévidic
08:37
L'Homme du jour du 27 août 2015
08:38
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze

Des affaires terroristes au tribunal de Lille, c'est le parcours de Marc Trévidic. À 49 ans, le juge d'instruction au tribunal de grande instance de Paris au pôle antiterrorisme va devenir premier vice président du tribunal de Lille. Un changement de poste obligatoire car il est interdit pour un juge spécialisé d'occuper ses fonctions plus de dix ans. 

Le juge se dit "soulagé" de partir d'une part, car "c'est une pression pendant dix ans" dans "une matière compliquée, politisée et très exposée", mais il avoue avoir "un peu mal au cœur de laisser des dossiers qui ne sont pas terminés" et qui l'ont "tenu en haleine". Même si il concède dans un sourire que sa femme "est bien contente" qu'il s'en aille. 

Le terrorisme, une matière compliquée, politisée et très exposée

Le juge Marc Trévidic

Parmi les dossiers qu'il a beaucoup fait avancer mais qui ne sont pas encore aboutis, il y a celui des moines de Tibhirine ou encore Karachi. Et pour ceux-là, il a fallu réunir les parties civiles pour "leur dire que ça ne s'arrête pas là", confie-t-il, "qu'elles ont un rôle à jouer, qu'elles ont des droits". Le magistrat a également rencontré son successeur qui reprend la majorité de son cabinet pour lui "lui expliquer les dossiers". "Je suis toujours joignable s'ils ont la moindre question", rassure-t-il.

Quel dossier a le plus marqué Marc Trévidic, en tant qu'homme ? "L'affaire Karachi", répond-il sans hésitation. "86 parties civiles, des familles dévastées par ce qui s'est produit". En 2002, un car explose au Pakistan. Il transportait des ouvriers français sur le chantier de sous-marins vendus par la France. Autre affaire, celle des moines de Tibhirine, notamment pour "la grande dignité des familles des moines".

Du lundi au vendredi à 18h39, Marc-Olivier Fogiel reçoit un invité faisant l'actualité.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/