1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. "Juges d'instruction, levez-vous !", plaide Éric Zemmour
1 min de lecture

"Juges d'instruction, levez-vous !", plaide Éric Zemmour

REPLAY / BILLET - Le journaliste constate que les charges contre l'ancien ministre Éric Woerth viennent de tomber dans l'affaire Bettencourt, et ce après celles qui visaient DSK dans l'affaire du Carlton.

Éric Zemmour
Éric Zemmour
Crédit : Elodie Grégoire
"Juges d'instruction, levez-vous !", plaide Éric Zemmour
00:02:59
"Juges d'instruction, levez-vous !", plaide Éric Zemmour
00:02:59
Éric Zemmour

Après DSK dans l'affaire du Carlton, ce sont les charges contre l'ex-ministre UMP Eric Woerth qui viennent de tomber dans le dossier Bettencourt. "Juges d'instruction, levez-vous !", lance Éric Zemmour, qui note que cela devient une habitude. 

"Les procès se suivent et se ressemblent. Ce n'est plus l'inculpé dans son box qui se retrouve en accusation que le procureur poursuit de sa vindicte, mais le juge d'instruction qui a monté le dossier dans son bureau", analyse le journaliste.

"Ce n'est plus l'accusé qui est contraint d'avouer ses crimes et turpitudes, mais la justice penaude qui doit reconnaître que ses dossiers étaient vides. Lamentablement vides. Juridiquement vides. Mais médiatiquement, idéologiquement et sociologiquement pleins", poursuit-il.

"On cherche en vain les mobiles de ces criminels qui se révèlent innocents, mais on devine les motivations impures des juges d'instruction", déclare Éric Zemmour.

Les règlements de comptes politiques et idéologiques prennent de plus en plus le pas sur la quête de la vérité

Pascal Praud
À lire aussi

Il rappelle qu'en son temps, Balzac se plaignait ainsi : "Le juge d'instruction est l'homme le plus puissant de France". Sous le mandat de Nicolas Sarkozy, ces magistrats "ont combattu victorieusement une réforme qui les menaçait" et se proposaient d'adopter le modèle anglo-saxon dit "accusatoire", où l'avocat et le procureur mènent l'enquête "selon une dramaturgie que les amateurs de séries américaines connaissent bien", indique le journaliste. 

Il note que les règlements de comptes politiques et idéologiques "prennent de plus en plus le pas sur la quête de la vérité". 

"Jadis, les jeunes gauchistes criaient dans les rues : 'Police partout, justice nulle part !'. Il serait grave qu'on puisse crier désormais : 'Juge d'instruction partout, justice nulle part !'", conclut-il.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.