1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Jour de l’an : une "forte activité" à Strasbourg, au moins douze interpellations et deux blessés
2 min de lecture

Jour de l’an : une "forte activité" à Strasbourg, au moins douze interpellations et deux blessés

La nuit du Nouvel An a été marquée par une "forte activité" à Strasbourg : douze personnes ont été arrêtées, dont quatre pour des "violences urbaines". Deux policiers ont été légèrement blessés dans les affrontements.

Un brassard de police (illustration)
Un brassard de police (illustration)
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Florise Vaubien & AFP

Des affrontements ont marqué la nuit du Nouvel An à Strasbourg. Résultat : douze personnes, dont quatre pour des "violences urbaines", ont été interpellées. Selon la préfecture et des sources policières, deux agents des forces de l'ordre ont été légèrement blessés, a-t-on appris ce samedi 1er janvier. 

Une "forte activité", a indiqué vers 00h30 à l'AFP la préfecture, selon laquelle les policiers ont fait "usage de grenades" dans le quartier populaire de Hautepierre. Les agents ont répondu "à des tirs de mortiers et dispersé" les individus. Au total : on dénombre 12 interpellations, quatre dans le cadre de "violences urbaines", a indiqué sur Twitter la police du Bas-Rhin. 

Les forces de l’ordre ont arrêté un homme en périphérie de la capitale alsacienne, à Lingolsheim. Le mis en cause venait de tirer "sur un véhicule de la BAC avec un mortier", selon la même source. Des incendies de véhicules ont également été rapportés dans plusieurs quartiers, a indiqué une autre source policière.

360 fonctionnaires mobilisés

Par ailleurs, une fête réunissant "200 à 300 personnes" a été organisée dans un restaurant "sous-loué" à Schiltigheim, près de Strasbourg. Dans cette commune, des "tirs de mortiers sur des policiers" ont aussi été rapportés depuis le parking d'un supermarché. 

À lire aussi

"Des individus viennent à l'affrontement, il y a une très grande défiance contre les forces de l'ordre, une envie d'en découdre. Aucune des mesures prises n'est respectée, le couvre feu des mineurs, le port et l'usage d'artifices, rien n'est respecté", a déploré cette source.

Pour encadrer la nuit du Nouvel An, six unités de forces mobiles (UFM), soit 360 fonctionnaires, ont été mobilisées. 400 policiers et une "centaine" de militaires de l'opération Sentinelle sont également sur le terrain, a rapporté mercredi la préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier. Un total de 1.950 policiers, pompiers et militaires, ont été déployés sur l’ensemble du département, selon Mme Chevalier.

La rédaction vous recommande

 

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.