1 min de lecture Roms

Jeune rom lynché : "La négation de la civilisation", selon la procureure de Bobigny

RÉACTIONS - Les habitants de la cité de Pierrefitte-sur-Seine ne paraissent pas spécialement choqués par le kidnapping et le lynchage d'un jeune homme soupçonné de cambriolage.

Le campement où vivait le jeune rom lynché à Pierrefitte-sur-Seine le 17 juin 2014
Le campement où vivait le jeune rom lynché à Pierrefitte-sur-Seine le 17 juin 2014 Crédit : THOMAS SAMSON / AFP

"Une vengeance privée, c'est la négation de la civilisation". Quelques jours après le lynchage d'un jeune homme à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), la procureure de Bobigny regrette la violence subie par l'adolescent, soupçonné par les habitants d'être l'auteur de cambriolages dans la cité des Poètes.

Si François Hollande et Manuel Valls ont parlé d'un acte "inacceptable" et ont assuré vouloir en trouver au plus vite les responsables, les habitants de la cité ne semblent pas choqués par les événements de vendredi soir. "S'ils ont fait ça, c'est que ça a dû être un flagrant délit (...) Vu que les policiers ne veulent pas faire leur boulot, ils le font à la leur place", commente une personne.

"Dans la cité, c'est la loi du plus fort", ajoute une autre. Le jeune homme lynché se trouve toujours à l'hôpital et souffre d'importantes lésions crâniennes.

>
Jeune rom lynché : "La négation de la civilisation", selon la procureure de Bobigny Crédit Média : Georges Brenier | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Roms Seine-Saint-Denis Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants