1 min de lecture Jérôme Kerviel

Jérôme Kerviel : "Si j'étais resté trader, j'aurais été un petit con"

INVITÉ RTL - Depuis 8 ans, il se bat pour faire reconnaître sa vérité. La culpabilité, la solitude, la rédemption : Jérôme Kerviel se raconte dans un livre intitulé "J'aurais pu passer à côté de ma vie".

Isabelle Choquet Fallait l'inviter Isabelle Choquet
>
Jérôme Kerviel : "Si j'étais resté trader, j'aurais été un petit con" Crédit Image : AFP | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission

Jérôme Kerviel se raconte. Dans J'aurais pu passer à côté de ma vie, le trader repenti explique que, même si l'affaire de la Société générale a été une véritable épreuve, et "malgré la prison", elle lui a permis de "se découvrir lui-même". Huit années d'affaires qui ont transformé sa vie. En 2008, il a été condamné au pénal à cinq ans de prison, dont deux avec sursis, pour des manœuvres boursières frauduleuses ayant causé la perte de 4,9 milliards d'euros à son ex-employeur, la Société générale. Une somme que finalement la justice a ramené le 23 septembre dernier à 1 million d'euros

Jérôme Kerviel a depuis quitter ce monde de la finance. Sans quoi, selon lui, il aurait été "encore un petit con". D'ailleurs, dans son livre, le lecteur comprend vite que rien, dans son enfance avec une mère coiffeuse et un père métailié, ne le prédestinait à devenir trader. Il confirme : "J'ai une formation universitaire. Rien ne me prédestinait à devenir trader, c'est l'acharnement au travail et un concours de circonstances qui ont fait qu'un jour on m'a proposé ce poste. Je suis devenu trader un peu par accident".

Je suis devenu trader un peu par accident

Jérôme Kerviel
Partager la citation

L'auteur du livre raconte également qu'avec ses origines peu conventionnelles dans le milieu, il a développé une certaine "volonté de bien faire" et une "forme de servitude vis-à-vis de l'employeur". Il a d'ailleurs été un employé aux bonnes performances. En 2007, à la fin de l'année, Jérôme Kerviel a dégagé 1.5 milliard d'euros, avant de se planter début janvier 2008 et commencer à raconter le début de l'affaire. Tout s'accélère alors qu'il ne s'en aperçoit pas pour finalement découvrir "l'affaire Kerviel" devant son poste de télévision, le 24 janvier 2008, "en même temps que tout le monde (...) un peu comme si le sol se dérobait sous mes pieds".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jérôme Kerviel Société Générale Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants