1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Jean Germain : la lettre d'adieu de l'ancien maire de Tours
2 min de lecture

Jean Germain : la lettre d'adieu de l'ancien maire de Tours

Le sénateur socialiste et ancien maire de Tours a été retrouvé mort, ce mardi 7 avril. Il a laissé une lettre dans laquelle il clame son innocence dans l'affaire des "mariages chinois".

Jean Germain à Tours, le 18 octobre 2013
Jean Germain à Tours, le 18 octobre 2013
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Jean Germain : la lettre d'adieu de l'ancien maire de Tours
00:00:59
Romain Renner
Romain Renner

Jean Germain n'a pas supporté le déshonneur. L'ancien maire de Tours et sénateur PS, absent à l'ouverture du procès des "mariages chinois" auquel il devait comparaître ce mardi 7 avril, "a été retrouvé mort près de son domicile" dans cette ville.

L'élu a laissé un courrier dans son véhicule. Il y clame son innocence. "Des indications me laissent penser que, alors que les délits n'ont pas eu lieu, le ministère public va requérir à mon encontre pour des raisons plutôt politiques. C'est insupportable. Autant, je peux reconnaître des erreurs et des manques de discernement, autant il m'est impossible d'accepter sans broncher cette forfaiture rendue possible par les actions de Madame Han et les mensonges peureux de Monsieur Lemarchand", écrit-il. 

Soyez sûrs que je n'ai jamais détourné un centime, que je ne me suis pas enrichi

Jean Germain

"Leur conscience les poursuivra. Je sais le mal que je vais faire, la peine que je vais diffuser à ceux qui m'aiment mais on ne peut laisser la chasse systématique aux politiques se dérouler normalement et quotidiennement. Il est des êtres, j'en suis sûr, pour lesquels l'injustice et le déshonneur sont insupportables. Soyez sûrs que je n'ai jamais détourné un centime, que je ne me suis pas enrichi, que j'ai toujours œuvré pour ce que je pensais être le bonheur des Tourangeaux. Je laisse ce courrier à mes proches, qui, je l'espère, pourront comme ça comprendre", poursuit-il.

Les "mariages chinois" relèvent d'une affaire de marchés publics. La ville de Tours a accueilli plusieurs dizaines de couples de mariés chinois entre 2008 et 2011 dans le cadre de "noces romantiques". Lise Han, citée dans la lettre de Jean Germain, est l'instigatrice de ces mariages. Elle est soupçonnée d'avoir fait bénéficier sa société, Time Lotus Bleu, de marchés publics passés par la Ville alors qu'elle était employée au cabinet du maire.

À écouter aussi

Lise Han est poursuivie pour "escroquerie" dans cette affaire qui implique cinq autres mises en examen. Jean German devait, lui, comparaître pour "complicité". Jean-François Lemarchand, lui aussi cité dans le courrier du défunt, avait embauché Lise Han après son départ du cabinet du maire de Tours. La justice l'accuse d'avoir fourni un emploi fictif à Lise Han au sein de l'office du tourisme de Tours. Selon Le Figaro, les "mensonges" évoqués par Jean Germain font référence aux déclarations de Jean-François Lemarchand à la Nouvelle République. Il y expliquait l'avoir engagée "après avoir cédé à des pressions de ses supérieurs".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/