1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Islamisme : une association d'aide aux détenus musulmans bientôt dissoute
1 min de lecture

Islamisme : une association d'aide aux détenus musulmans bientôt dissoute

Une procédure de dissolution a été lancée à l'encontre de Sanabil, qui serait citée dans des dossiers liés au terrorisme.

Le convoi transportant Salah Abdeslam vers la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, le 27 avril 2016
Le convoi transportant Salah Abdeslam vers la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, le 27 avril 2016
Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Julien Absalon & AFP

Sanabil, une association d'aide à des détenus musulmans et leurs familles, va être dissoute par les autorités, selon des sources au sein des services de renseignement qui confirment une information du Parisien. Créée en 2010 et basée en Seine-et-Marne, cette association est suspectée d'entretenir des liens avec l'islamisme radical, d'autant que son nom serait apparue dans de nombreux dossiers relevant du terrorisme. En attendant que la procédure de dissolution aboutisse, les avoirs de la structure ont d'ores et déjà été gelés.

Le président de l'association, qui se fait appeler Antho B., a vivement contesté cette mesure auprès de l'AFP : "C'est une décision totalement injuste, Sanabil n'a jamais rien fait d'illégal. La seule chose que fait Sanabil c'est de correspondre avec ceux qui le demandent, d'envoyer quand on le peut un mandat aux indigents. Ces choses-là ne sont pas interdites par la justice. [...] On a toujours condamné les attentats de manière la plus totale".

L'avocat de l'association Bruno Vinay a précisé n'avoir pas été informé officiellement du projet de dissolution et qu'un droit de réponse à l'article du Parisien était en cours d'élaboration. Il précise en outre que les correspondances entre l'association et les détenus ont pourtant été lues par l'administration pénitentiaire et qu'elles ne mettaient rien en évidence si ce n'est une "action irréprochable".

"La très grande majorité" des détenus avec lesquels l'association correspond sont des détenus de droit commun, ajoute l'avocat. Pour les bénéficiaires impliqués dans des dossiers liés au terrorisme, "très isolés en prison", Sanabil est, selon lui, "la seule structure qui crée un lien positif avec l'extérieur". Sa disparition constituerait "un vrai vide que personne aujourd'hui n'est en mesure de combler", a-t-il estimé.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/