1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Interpellation à Aulnay-sous-Bois : les quatre policiers suspendus
1 min de lecture

Interpellation à Aulnay-sous-Bois : les quatre policiers suspendus

Un policier a été mis en examen pour viol, les trois autres fonctionnaires ont été mis en examen pour violences volontaires, a annoncé le parquet de Bobigny.

Un véhicule de la police nationale (Illustration)
Un véhicule de la police nationale (Illustration)
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Philippe Peyre & AFP

Accusés de "viol en réunion" lors de l'interpellation d'un jeune homme jeudi 2 février à Aulnay-sous-Bois, quatre policiers ont été mis en examen ce dimanche 5 février, dont l'un pour viol, les trois autres pour violences volontaires, a annoncé le parquet de Bobigny. Le ministère de l'Intérieur a annoncé dans la soirée du dimanche 5 février la suspension des quatre fonctionnaires. 

La scène de l'interpellation, filmée par la vidéosurveillance de la police municipale et des témoins, montre notamment un policier "porter un coup de matraque horizontal au niveau des fesses" du jeune homme, après que son "pantalon a glissé tout seul", selon cette source, qui explique ainsi la requalification des accusations en "violences volontaires". Gravement blessé au niveau de la zone rectale, le jeune homme était toujours hospitalisé dimanche, après avoir été opéré. Il a déclaré que l'un des policiers lui avait introduit volontairement sa matraque dans l'anus. Ses blessures, également au niveau du visage et du crâne, mais surtout au niveau du rectum, ont entraîné une incapacité totale de travail de 60 jours.

Le fonctionnaire mis en examen pour viol a été placé sous contrôle judiciaire par le juge des libertés et de la détention. Cette mesure comporte notamment l'interdiction d'exercer l'activité de fonctionnaire de police et l'interdiction de paraître en Seine-Saint-Denis. Les trois autres mis en examen ont été placés sous contrôle judiciaire par le juge d'instruction. Cette mesure comporte notamment l'interdiction d'exercer l'activité de fonctionnaire de police pour deux d'entre eux et l'interdiction de paraître à Aulnay-sous-Bois pour le dernier. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/