1 min de lecture Faits divers

INFO RTL - Paris : un homme soupçonné de viols en série arrêté

L'homme a violé trois femmes entre le 25 août et le 1er septembre dans le 17e arrondissement de Paris. L'individu a été placé en garde à vue dans la nuit de lundi à mardi.

Des voitures de police (illustration)
Des voitures de police (illustration) Crédit : VALERY HACHE / AFP
Micro RTL (illustration)
Guillaume Chieze et Cécile De Sèze

Un individu soupçonné d'avoir commis au moins trois viols en une semaine a été arrêté par les enquêteurs du premier district de la Police judiciaire de Paris dans la nuit de lundi à mardi. Selon nos informations, l’homme observait strictement le même mode opératoire. 

Il agissait de nuit, repérait puis suivait ses victimes lorsqu’elles rentraient chez elles. Il se faufilait ensuite dans le hall de leur immeuble puis les poursuivait dans l’ascenseur et même jusqu’au sein de leur domicile. Il n’hésitait pas à porter plusieurs coups violents aux jeunes femmes avant de les violer. Un gros dispositif policier avait été mis en place pour le retrouver. 

Les trois viols ont été commis les 25 et 28 août, et le 1er septembre. Depuis, les enquêteurs ont déployé un dispositif de surveillance autour de plusieurs bars du 17e arrondissement que semblait fréquenter l’agresseur, et dans lesquels il repérait ses victimes. Cette nuit, grâce à ce dispositif de surveillance, les enquêteurs ont pu interpeller cet homme de 29 ans, alors qu’il était à la recherche d’une nouvelle proie. Sur lui, les enquêteurs ont retrouvé une carte bancaire correspondant au compte sur lequel avaient été déposés des chèques dérobés à l’une des victimes. Il a été placé en garde à vue, et doit faire l’objet d’une comparaison d’ADN.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Police Viol
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants