1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Indre-et-Loire : ce que l'on sait de la femme morte dans un stage de naturopathie
1 min de lecture

Indre-et-Loire : ce que l'on sait de la femme morte dans un stage de naturopathie

VU DANS LA PRESSE - Une femme de 44 ans est décédée alors qu'elle effectuait un jeûne hydrique durant un stage de naturopathie à Noyant-de-Touraine (Indre-et-Loire).

Le drame s'est déroulé au château de Brou à Noyant-de-Touraine (Indre-et-Loire).
Le drame s'est déroulé au château de Brou à Noyant-de-Touraine (Indre-et-Loire).
Crédit : Capture d'écran Google Maps
Sarah Belien

N'aurait-elle pas supporter le jeûne ? Une femme âgée de 44 ans est décédée au cours d'un stage de naturopathie qui se déroulait dans le château de Brou à Noyant-de-Touraine le jeudi 12 août. Une information judiciaire a été ouverte pour "homicide involontaire" afin de tenter d'éclaircir les circonstances de sa mort.

Selon La Nouvelle République, les faits se sont déroulés dans la journée du jeudi 12 août. La victime participait alors à un jeune hydrique qui consiste à ne plus se nourrir pendant plusieurs jours. Seul l'eau était autorisée. Une pratique que la femme n'a peut-être pas supportée. D'après nos confrères, une autopsie a eu lieu en début de semaine, mais rien de probant n'en a été retenu. "Nous sommes dans l’attente d’éléments complémentaires mais il n’y a pas de traces indiquant l’intervention d’un tiers", a expliqué le parquet.

Les auditions se poursuivent avec les organisateurs de la cure, mais aucune n'a donné lieu à une garde à vue, selon le procureur. Les enquêteurs doivent toutefois déterminer les circonstances exactes du décès. "Le juge d’instruction désormais saisi devra déterminer si des manquements ont été commis par les organisateurs de cette cure", a ajouté le parquet.

Toujours selon La Nouvelle République, un arrêté préfectoral a été pris par la préfecture d'Indre-et-Loire pour interdire la poursuite de ce stage de naturopathie. La brigade de gendarmerie de Loches poursuit l'enquête. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/