1 min de lecture Faits divers

Hautes-Alpes : des restes humains découverts par une randonneuse

Les ossements ont été découverts au pied du sommet le Pic de Pian où avait disparu en juillet 2011 un randonneur parisien de 24 ans alors en vacances dans les Hautes-Alpes.

La Meije, sommet du Parc national des Ecrins (illustration)
La Meije, sommet du Parc national des Ecrins (illustration) Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Une randonneuse a découvert des ossements humains mercredi dernier dans le Parc national des Écrins dans les Hautes-Alpes. Selon Dici.fr, cette habitante de Saint-Maurice-en-Valgodemard s'était rendue en montagne afin de surveiller des brebis. C'est précisément au pied du sommet du Pic de Pian que la découverte a été faite. Un randonneur parisien avait disparu dans cette même zone en juillet 2011 alors qu'il y séjournait. Comme le rappelle le site Dici.fr, "cette affaire avait suscité une vive émotion" mobilisant de nombreux secouristes et randonneurs.

Une source judiciaire a dévoilé que les ossements avaient été retrouvés sur une zone de 300 mètres. En plus des restes humains, un sac à dos contenant des effets personnels a été trouvé. Le contenu du sac n'a toute fois pas été dévoilé.

Enquête et analyses

L’enquête judiciaire ouverte par le parquet de Gap a été confiée au Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM) de Briançon. Des analyses ADN sont en cours à l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN). Les résultats sont attendus dans un mois et pourraient confirmer qu'il s'agit bien du randonneur disparu il y a quatre ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Ossements Randonnée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants