2 min de lecture Faits divers

"Gilets jaunes" : un homme interpellé avec deux lames dissimulées dans ses manches

Arrêté ce samedi 18 mai après avoir attiré l'attention des forces de l'ordre, l'aspirant policier de 27 ans devra répondre du port illégal d'armes blanches dissimulées dans ses manches. Un système semblable à celui utilisé par les héros des jeux-vidéos Assassin's Creed.

La gare Saint-Lazare, le 16 décembre 2013. (archives)
La gare Saint-Lazare, le 16 décembre 2013. (archives) Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
Journaliste

Un jeune homme de 27 ans interpellé en marge de la manifestation des "gilets jaunes" ce samedi 18 mai, a confectionné une arme digne du jeu Assassin's Creed

Selon une information du Point, l'individu équipé de deux lames fixées à ses avant-bras, a été intercepté par une brigade de sécurité lors d'un contrôle préventif aux abords de la gare Saint-Lazare, précise Rocco Contento, responsable départemental du syndicat de police SP-FO, qui certifie que le suspect avait l'intention d'agresser ses collègues.

Le Parisien, qui évoque les circonstances de l'arrestation du jeune homme, indique que son comportement a attiré l'attention des forces de l'ordre. Cagoule "retroussée au niveau du cou" et sac à dos militaire contenant "un masque noir et des lunettes de soleil", il aurait accéléré le pas à la vue des policiers. Ces derniers n'ont pas regretté de l'avoir fouillé. Car "au moment de la palpation", les fonctionnaires ont remarqué la présence d'un matériel "très dur" attaché à son bras.

Deux longues lames et un badge de la sécurité

Sous ses vêtements, le jeune homme dissimulait un dispositif composé de deux lames de 30 cm attachées à chaque bras à l'aide d'élastiques et de scratchs. Un système de déclenchement de lames similaire à celui utilisé par les héros des jeux de la franchise Assassin's Creed pour éliminer leurs cibles. Sur le suspect, les policiers ont également retrouvé deux cagoules, un sécateur et un badge de la Direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP). 

Le fan de mangas et aspirant policier risque 1 an de prison

À lire aussi
La commune de La Gresle a pris un arrêté insolite le 6 décembre en interdisant à ses habitants de mourir les week-ends. insolite
Pénurie de médecins : une maire interdit par arrêté les décès le week-end

Souhaitant devenir adjoint de sécurité, l'individu était déjà connu des services de police pour port d'arme. Selon les précisions du quotidien, il se serait présenté comme un "fan de mangas", adepte du cosplay, se déguisant régulièrement comme ses personnages favoris. Une justification qui expliquerait, selon lui, le dispositif retrouvé sous ses manches. 

Par ailleurs, le jeune homme, originaire des Hauts-de-Seine et recalé aux tests psychotechniques du concours de gardien de la paix, a été placé en garde à vue. Il pourrait être déféré au parquet et se voir convoqué par le tribunal. Il encourt un an de prison et 15.000 euros d'amende pour le port d'arme blanche, une arme de catégorie D, sans raison légitime. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Gilets jaunes Armes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants