1 min de lecture Justice

Gendarme de la Garde républicaine accusé de viol : garde à vue levée, aucune poursuite

La garde à vue du gendarme de la Garde républicaine, accusé de viol, a été levée mardi 30 juillet dans la soirée, sans qu'il fasse l'objet de poursuites.

Des gendarmes de la Garde républicaine aux Invalides (illustration)
Des gendarmes de la Garde républicaine aux Invalides (illustration) Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

La garde à vue du gendarme de la Garde républicaine accusé de viol par une femme à Paris, dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 juillet, a été levée mardi soir, sans qu'il fasse l'objet de poursuites, a-t-on appris de source judiciaire. La procédure doit désormais être transmise au parquet de Paris pour être analysée et que soient appréciées les suites à lui donner, a ajouté cette source.

La femme qui a porté plainte accuse le gendarme de 24 ans de l'avoir violée dans sa chambre de la caserne de la Garde républicaine avenue Delcassé (VIIIe), selon une source proche du dossier, qui a précisé que les deux personnes "se connaissaient". Selon une autre source proche du dossier, le gendarme, qui avait été placé en garde à vue lundi après-midi, nie toute contrainte envers elle.

La Garde républicaine assure des missions de sécurité publique et de représentation protocolaire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Gendamerie Agression
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants