1 min de lecture Attentats en France

Fusillade à "Charlie Hebdo" : un internaute poursuivi pour apologie de l'attentat

Un homme résidant à Strasbourg avait relayé une photo qui se félicitait du massacre à la rédaction de "Charlie Hebdo" mercredi 7 janvier, rapporte "Dernières Nouvelles d'Alsace". Il va être jugé lundi.

Policiers et pompiers devant le siège de Charlie Hebdo après l'attaque du journal, le 7 janvier 2015
Policiers et pompiers devant le siège de Charlie Hebdo après l'attaque du journal, le 7 janvier 2015 Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

"Je suis Charlie". Ces trois mots sont devenus le symbole d'une mobilisation sans précédent des Français, en réaction à l'attentat perpétré contre la rédaction de Charlie Hebdo mercredi 7 janvier, qui a coûté la vie à douze personnes. 

Pourtant, quelques internautes ont relayé des messages de haine ou se félicitant de l'acte des frères Kouachi. C'est le cas d'un homme âgé de 30 ans, résidant à Strasbourg, qui avait partagé une photo sur Facebook, raconte Dernières Nouvelles d'Alsace. Sur cette image, comme sur d'autres clichés qui circulent sur les réseaux sociaux, on pouvait apercevoir "une kalachnikov à terre et des mots de réjouissance", écrivent nos confrères.

Jusqu'à 7 ans de prison

Connu de la justice pour des faits de droit commun, il n'aurait pas expliqué la raison de cette publication et assuré ne pas être le créateur de la photo. 

Le suspect avait utilisé un compte ouvert, et malgré son pseudonyme, les enquêteurs sont parvenus à l'identifier dès jeudi soir. Il a été interpellé par la brigade anti-criminalité dans le quartier de Neuhof, une zone réputée sensible du sud de Strasbourg. 

À lire aussi
Éric Ciotti sur RTL Attentats à Paris
Attaque à la préfecture : le tueur "n'aurait pas dû se trouver là", dit Ciotti sur RTL

L'homme a été placé en garde à vue, et sera présenté à un juge du tribunal correctionnel lundi. Il est accusé d'apologie par voie électronique d'un crime en relation avec une action terroriste et encourt jusqu'à sept ans de prison.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en France Faits divers Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants