1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Fugitif tué d'une balle dans le dos : prison avec sursis pour le policier
1 min de lecture

Fugitif tué d'une balle dans le dos : prison avec sursis pour le policier

Le gardien de la paix qui avait abattu un détenu en cavale d'une balle dans le dos en avril 2012 a écopé de 5 ans de prison avec sursis, vendredi 10 mars.

Un avocat à une cour d'assises (illustration)
Un avocat à une cour d'assises (illustration)
Crédit : ERIC CABANIS / AFP
Maxime Magnier & AFP

Le policier plaidait la légitime défense. Jugé vendredi 10 mars par la cour d'assises de Paris après avoir été acquitté en première instance pour avoir abattu un détenu en cavale le 21 avril 2012 à Noisy-le-Sec, Damien Saboundjian a été condamné à cinq ans de prison avec sursis.

Après six heures de délibéré, la cour a répondu "non" à la question de savoir si le gardien de la paix de 37 ans avait agi en état de légitime défense. Elle l'a donc jugé responsable pénalement de la mort d'Amine Bentounsi.

Cette fois, la cour a souscrit à l'analyse du parquet qui estimait que Damien Saboundjian avait "agi par panique, et non en riposte", quand il avait tiré ce soir-là sur le fugitif : autrement dit, que les "conditions de la légitime défense n'étaient pas réunies". 

Recherché pour avoir fui à la faveur d'une permission accordée deux ans plus tôt, Amine Bentounsi était en prison pour des faits de braquage. Le 21 avril 2012, une patrouille s'était lancée à sa poursuite après avoir été alertée de la présence du fuyard de 28 ans à Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis. Damien Saboudjian avait alors fait feu à quatre reprises sur le fugitif, qui avait été atteint mortellement d'une balle dans le dos.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/