1 min de lecture Pollution

Faut-il interdire Paris aux véhicules les plus anciens et les plus polluants ?

REPLAY - Christophe Najdovski, adjoint EELV au maire de Paris en charge des transports et François Roudier, porte-parole du CCFA ont commenté l'annonce surprise de la maire de Paris Anne Hidalgo, qui prône l'interdiction des autocars et poids lourds les plus polluants dans la capitale.

>
Faut-il interdire Paris aux véhicules les plus anciens ? : le débat entre Christophe Najdovski (adjoint EELV au maire) et François Roudier (porte-parole du CCFA) Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : RTL | Date :
245-PARIZOT
Vincent Parizot et Christelle Rebière

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé ce mercredi son intention de mettre en place une "zone à basse émission" à Paris. Cette mesure vise à exclure progressivement les véhicules les plus polluants de la capitale, notamment les poids lourds et les cars, à partir du 1er juillet. 

Christophe Najdovski, adjoint EELV au maire de Paris en charge des transports, estime qu'il faudrait interdire la circulation aux poids lourds et aux cars de plus de 14 ans. C'est aussi une autre façon de réduire de manière durable la pollution. En effet, en se basant sur l'émission de particules de ces véhicules, il est préférable de les remplacer par des voitures plus récentes. 

Il faut retirer de la circulation les véhicules les plus anciens en le faisant de manière progressive et concertée, et les remplacer par des véhicules plus récents.

Christophe Najdovski, adjoint EELV au maire de Paris en charge des transports
Partager la citation

François Roudier, porte-parole du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA), quant à lui, estime que des mesures encore plus drastiques devraient être prises. D'après lui, les véhicules de plus de 10 ans font la moitié de la pollution en France. Ainsi, interdire la circulation de ces anciennes voitures permettrait de mettre en valeur leurs recherches sur les questions de motorisation et de pollution. 

Le CCFA dépense près de 2,5 milliards d'euros par an dans la recherche et le développement sur les questions de motorisation et de pollution.

François Roudier, porte-parole du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles
Partager la citation
RTL vous recommande
Lire la suite
Pollution Maire de Paris Véhicule
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants