1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Essonne : un récidiviste de 18 ans jugé pour le viol effroyable d'une jeune fille
2 min de lecture

Essonne : un récidiviste de 18 ans jugé pour le viol effroyable d'une jeune fille

Le jeune homme, déjà condamné pour viol, est accusé d'avoir violemment agressé la jeune femme dans un parc d'Évry en compagnie de trois autres adolescents.

Le tribunal d'Évry (Essonne) (archive).
Le tribunal d'Évry (Essonne) (archive).
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

La victime, une jeune fille de 18 ans, avait été découverte par deux automobilistes, blessée et choquée, errant dans la rue en pleine nuit. Elle a été violée à plusieurs reprises et battue avec une grande violence par quatre adolescents, en 2014, dans un parc d'Évry (Essonne). 

Le chef de bande présumé, âgé de 17 ans à l'époque des faits, comparaît devant les assises des mineurs ce lundi 19 octobre. Le procès de cet adolescent récidiviste s'est ouvert à huis clos. Les trois autres, étant encore plus jeunes, ont déjà été jugés par un tribunal pour enfants en avril dernier. Ils ont été condamnés à des peines allant de 5 à 7 ans d'emprisonnement

Les faits remontent au 30 mars 2014. Cette nuit-là, la victime subit des sévices d'une rare violence : violée, frappée et humiliée par quatre adolescents parce qu'elle passait par là après une soirée entre amis. En sortant de la gare RER d'Évry-Courcouronnes vers une heure du matin, la jeune fille croise le chemin de ces quatre garçons, trois frères de 13 à 17 ans et un ami de 13 ans. 

Menacée de mort si elle dénonçait les faits

Sous la menace, le plus grand l'entraîne dans un parc public de la ville. Fellations forcées, sodomies, coups de bâtons... Les violences s'enchaînent pendant près de deux heures. Les quatre ados l'attachent et la bâillonnent, lui urinent dans la bouche et lui crachent au visage. Puis ils finissent par l'abandonner en pleine nuit en la menaçant de mort si elle dénonce les faits. 

À lire aussi

Les auteurs sont rapidement interpellés. Aux enquêteurs, l'accusé affirme qu'il voulait seulement voler le portable de la jeune femme, mais que "la bête s'est réveillée en lui" et qu'il a perdu le contrôle de lui-même. Il comparaît pour "viols accompagnés ou suivis d'actes de torture ou de barbarie et ce en état de récidive légale". Il avait déjà été condamné par le tribunal pour enfants d’Évry à quatre ans de prison, dont deux avec sursis, pour avoir violé un garçon de 13 ans avec un embout d'extincteur. Des faits commis lorsqu'il avait 15 ans. Le verdict est attendu mercredi. L'accusé risque la prison à perpétuité.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/