1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Entraîneur de tennis accusé de viol par ses élèves : le Levallois Sporting Club est sous le choc
2 min de lecture

Entraîneur de tennis accusé de viol par ses élèves : le Levallois Sporting Club est sous le choc

REPORTAGE - Après l'interpellation d'un entraîneur de tennis au Levallois Sporting Club, les dirigeants et les membres du club sont sous le choc.

L'entraîneur d'un club de tennis soupçonné de nombreux viols sur d'anciennes élèves reste en prison.
L'entraîneur d'un club de tennis soupçonné de nombreux viols sur d'anciennes élèves reste en prison.
Crédit : AFP
Christophe Ponzio & Benjamin Hue

À quelques jours de Roland-Garros, l'affaire met le monde du tennis en émoi. Un entraîneur de tennis à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) a été interpellé et présenté à un juge ce mercredi 7 mai. L'homme de 48 ans est soupçonné d'avoir violé plusieurs de ses élèves, des jeunes filles âgées de 12 à 17 ans, au moment des faits, alors qu'il était entraîneur dans le club de Sarcelles (Val d’Oise).

Une information judiciaire a été ouverte en mars après le dépôt d'une plainte par l'une des jeunes filles. Deux autres joueuses se sont depuis manifestées auprès des enquêteurs pour des faits commis entre 1999 et 2005 dans la région parisienne. 

Le suspect nie les faits, assurant ne pas avoir eu conscience à l'époque du caractère contraint des rapports. Selon nos informations, il n'a pas reconnu de viol durant sa garde à vue, contrairement à ce qu'a annoncé le procureur de la République de Nanterre.

Le président du Levallois Sporting Club (LSC), l'ancienne gloire du tennis tricolore Henri Leconte, a immédiatement fait part de sa consternation. Un sentiment partagé par les dirigeants et les membres du club des Hauts-de-Seine, où tout le monde est tombé de haut ce matin.

Ses collègues peinent à y croire

À lire aussi

Figure connue dans le petit monde du tennis, le suspect était l'entraîneur des espoirs du club depuis 2008. Ceux qui l'ont côtoyé sur les courts décrivent un homme "apprécié", un "bosseur", et gardent en mémoire le sourire d'un "homme charmant". Depuis son arrestation lundi, au milieu de ses collègues, le directeur du club Robert Asator a les jambes coupées.
 
"On est choqués et surpris d'apprendre ces faits-là, explique ce dernier au micro de RTL. Son comportement avec les filles du club était naturel et normal. À aucun moment j'aurais pu penser qu'il puisse agir de cette façon. On s'est peut-être tous trompés. Aujourd'hui, c'est compliqué", glisse le directeur sportif qui était un proche de l'entraîneur.

Les parents et les enfants sous le choc

Jour des enfants oblige, raquettes sur le dos, les jeunes ont défilé toute la matinée devant le portillon du Levallois Sporting Club ce mercredi. L'onde de choc était palpable chez les parents, qui avaient peine à croire en la situation. 

"Ça me donne des frissons. Là, je suis un peu ému", confie un père de famille. "C'est dégueulasse", abonde un autre. "C'est stressant pour les enfants, surtout. Ma fille de 11 ans est choquée", glisse une mère. "Je ne voulais pas venir au tennis ce matin, j'avais peur. Je me suis dit que ça aurait pu être moi", lâche une fillette.

Le directeur du club cherche à rassurer

Alors que beaucoup de questions restent sans réponses à ce stade de l'enquête, Sofiane Guetatfa, le directeur du Levallois Sporting Club s'est montré résolument rassurant. "Ce sont quand même des faits qui se sont déroulés avant 2005. Il a été embauché ici en 2008. Il a eu en charge une équipe de garçons et une équipe de filles senior", déclare le dirigeant.

L’entraîneur soupçonné de viol est désormais suspendu. Une procédure de licenciement devrait rapidement être lancée à son encontre.

À écouter

Entraîneur de tennis accusé de viol par ses élèves : le Levallois Sporting Club est sous le choc
02:01
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/