1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Économie : la BCE va racheter 1.145 milliards d'euros de dettes
2 min de lecture

Économie : la BCE va racheter 1.145 milliards d'euros de dettes

REPLAY - REPLAY INTÉGRAL - La Banque centrale européenne (BCE) va racheter 1.145 milliards d'euros de dettes afin de soutenir l'économie de la zone euro. Najat Vallaud-Belkacem a annoncé un budget de plus de 250 millions d'euros pour réactiver la laïcité et les valeurs républicaines à l'école. Est-ce que vous comprenez la croisade des anti-foie gras ?

Bernard Poirette
Bernard Poirette
"On refait le monde" du jeudi 22 janvier 2015 - l'intégralité
32:24
Comprenez-vous la croisade anti foie gras ?
05:01
250 millions pour la laïcité à l'école : de l'argent bien employé ?
13:14
La BCE rachète des milliards de dette : encouragement pour les mauvais élèves ?
14:05

On refait le monde avec :
- Élisabeth Lévy, rédactrice en chef du Causeur,
- Claude Cabanes, éditorialiste à L'Humanité,
- Christian Menanteau, éditorialiste économique sur RTL,
- Gaspard Koenig, président du think-tank libéral Génération Libre.

Économie : la BCE va racheter 1.145 milliards d'euros de dettes

Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), a indiqué ce jeudi 21 janvier que l'institution va lancer un plan massif de rachat d'actifs pour soutenir l'économie de la zone euro. La BCE prévoit notamment le rachat de 1.145 milliards d'euros de dettes entre mars 2015 et septembre 2016.

Cette version moderne de la planche à billets, appelée "quantitative easing" ou "assouplissement quantitatif", va ainsi injecter des liquidités sur les marchés afin de peser sur les taux d'intérêt et relancer l'activité économique par le crédit. Les rachats seront mis en œuvre par les banques centrales nationales des 19 pays de la zone euro.

En rachetant les dettes des mauvaises élèves de la zone euro, est-ce qu'on ne les encouragerait pas davantage à ne plus tenir leur budget ?

À écouter aussi

Christian Menanteau estime que ce geste historique de la BCE n'encouragera en rien les mauvais élèves de l'Europe à continuer sur cette voie. En effet, ce plan massif de rachat d'actifs visera à la fois les dettes publiques d'un État et les dettes privées d'une grande entreprise qui sera solvable ou le sera à long terme.

La Banque centrale européenne ne va pas acheter tout et n'importe quoi même si son plan prévoit un rachat massif à hauteur de 1.145 milliards d'euros.

Christian Menanteau, éditorialiste économique sur RTL
RTL vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/