1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Double meurtre d'Échirolles : des peines de 10 à 20 ans de prison requises contre les assassins présumés de Kévin et Sofiane
1 min de lecture

Double meurtre d'Échirolles : des peines de 10 à 20 ans de prison requises contre les assassins présumés de Kévin et Sofiane

REPLAY - Les douze accusés sont jugés depuis un mois devant la cour d’assises de l’Isère pour le double meurtre perpétré en septembre 2012.

Marche silencieuse en hommage aux deux victimes, à Echirolles le 2 octobre 2012.
Marche silencieuse en hommage aux deux victimes, à Echirolles le 2 octobre 2012.
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Des peines de 10 à 20 ans ont été requises à l'encontre des assassins présumés de Kevin et Sofiane
01:03
Serge Pueyo & Eléanor Douet

Les familles de Kévin et Sofiane n'auront pas obtenu de réponses à l'issue du procès des assassins présumés des deux jeunes hommes. Des peines de 10 à 20 ans de réclusion ont été requises lundi 7 décembre devant les assises de l’Isère à l’encontre des 12 accusés de 19 à 24 ans jugés pour le meurtre de Kevin et Sofiane en 2012 à Échirolles, selon des sources judiciaires. Du côté des familles des victimes, on s'étonne des 10 ans de prison réclamés contre le jeune militaire à l'origine de la rixe qui a précédé le lynchage mortel de Kévin et Sofiane. "Nous sommes un peu scandalisés que  celui qui est à l'origine de tout soit parmi les moins sévèrement sanctionnés" s'insurge Maître Francis Szpiner. 

Du côté de la défense, la peine de 10 ans, requise contre un des accusés, est jugée "proprement scandaleuse", par Maître Ronald Gallo. "Il n'est établi qu'il n'a que seulement tenté qu'un coup-de-poing, ce qui est en outre contesté", poursuit-il. Ouvert le 2 novembre, le procès s’est tenu à huis clos dans une ambiance tendue, ponctuée de menaces, d’insultes et de pressions sur les témoins. Comme durant l’instruction, aucun accusé, dont deux étaient mineurs au moment des faits, n’a avoué sa participation directe au crime. 

Le verdict de la cour n’est pas attendu avant le 14 décembre, après les plaidoiries de la défense cette semaine. Les peines les plus lourdes, soit 20 ans de réclusion, ont été requises à l’encontre de Ilyès Tafer, âgé de 21 ans, et Constant Mukala Wetu, 23 ans.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/