1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. DOCUMENT RTL - Tirs de police à Grenoble : "C'est un assassin, c'est pas un policier", réagit le père de la victime
2 min de lecture

DOCUMENT RTL - Tirs de police à Grenoble : "C'est un assassin, c'est pas un policier", réagit le père de la victime

Un homme, qui circulait à scooter avec un passager armé, a été tué jeudi par la police dans le centre-ville de Grenoble. Le père de la victime estime que le policier est "un assassin", quand la police et le procureur disent qu'il était mis en joue par un fusil d'assaut.

L'écusson de la Police nationale
L'écusson de la Police nationale
Crédit : AFP
Tirs de police à Grenoble : "C'est un assassin, c'est pas un policier", réagit le père de la victime
00:02:01
DOCUMENT RTL - "C'est un assassin, c'est pas un policier", réagit le père de la victime
00:01:45
Serge Pueyo

Que s'est-il passé jeudi soir à Grenoble ? Un homme a été tué par balle par des policiers. Depuis c'est version contre version. Deux personnes sur un scooter sont signalés à la police car ils sont armés. Les policiers cherchent à les arrêter, l'un d'eux tire et touche le conducteur de 24 ans. Le passager part en laissant l'arme. 

D'après les forces de l'ordre et le procureur adjoint de la République, Boris Duffau, le passager les aurait braqué avec un fusil d'assaut type kalachnikov. "D'autres témoins ont été entendus, dont deux de ses collègues, qui ont confirmé la présence d'une arme longue", a ajouté le représentant du parquet. "Une arme de type kalachnikov chargée" et un gilet pare-balles ont été retrouvés sur les lieux, selon la même source. 

Sauf que la victime, c'est le conducteur, c'est-ce que dit son père, il s'est confié à RTL. "C'est un assassin, c'est pas un policier. Il voulait absolument le descendre", estime-t-il. "Je suis très en colère. Pourquoi ils ont tiré en pleine tête ?". Selon lui, son fils était le conducteur et ne pouvait par conséquent pas tenir l'arme à feu. "Ce n'est pas lui qui tenait l'arme", assure-t-il. "Est-ce qu'il était vraiment en danger ? Le policier a mis une balle dans la tête de mon fils. Pourquoi il n'a pas tiré sur le gars qui tenait l'arme ?

Brève garde à vue du policier

Ce père en colère entend désormais déposer plainte pour homicide volontaire. Deux enquêtes ont été ouvertes. La première sur les faits de "tentative de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique", confiée au service de police judiciaire de Grenoble, et la seconde a été confiée à l'IGPN sur les faits de coups mortels. 

À écouter aussi

En attendant, la garde à vue du policier a été levée, il est ressorti dans la nuit de jeudi à vendredi après avoir été interrogé par la police des polices. Aucune charge n'a été reconnue contre lui.

Le passager du scooter armé est, lui, toujours en fuite. Quant à la victime de 24 ans, elle était connue des services de police. Le jeune homme avait été condamné à 2 ans et demi de prison pour des faits de braquage. Il semblerait que jeudi soir, les deux occupants du scooter étaient venus régler des comptes avec des dealers d'un quartier voisin. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/