1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Denis Favier sur la fusillade dans la Somme : "Les tirs contre les gendarmes étaient délibérés"
1 min de lecture

Denis Favier sur la fusillade dans la Somme : "Les tirs contre les gendarmes étaient délibérés"

REPLAY - Le directeur général de la Gendarmerie nationale a tenu à rendre hommage au gendarme Laurent Pruvot, mort dans la fusillade qui a eu lieu mardi à Roye, dans la Somme.

Des gendarmes devant l'aire d'accueil des gens du voyages de Roye (Somme).
Des gendarmes devant l'aire d'accueil des gens du voyages de Roye (Somme).
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Denis Favier sur la fusillade dans la Somme : "Les tirs contre les gendarmes étaient délibérés"
06:04
Le directeur général de la Gendarmerie nationale a tenu à rendre hommage au gendarme Laurent Pruvot, mort dans la fusillade qui a eu lieu mardi à Roye, dans la Somme.
05:51

Mardi après-midi 25 août, un homme de 73 ans, ivre, fait feu dans un camp de gens du voyage, dans lequel il vivait, à Roye, dans la Somme. Il a abattu au fusil de chasse une femme de 19 ans, sa fille de neuf mois et son beau-père avant de blesser mortellement un gendarme. Un autre sera blessé, ainsi que deux autres personnes de la communauté.

Interrogé sur RTL, Denis Favier, le directeur général de Gendarmerie nationale, indique que selon les différents témoignages, le suspect a tiré "sciemment" sur le gendarme Laurent Pruvot, auquel il tient à rendre hommage. "Il s'est engagé dans des conditions tout à fait exemplaires" souligne-t-il pour vanter sa témérité. Il salue également le courage de ses collègues, dont il assure qu'ils ont tous à cœur de remplir à nouveau leur mission dans le souvenir de leur camarade.

C'est toute la gendarmerie nationale qui est endeuillée

Denis Favier, directeur général de Gendarmerie nationale

Le militaire déplore que ce type de violence soit en constante augmentation : cette année, la gendarmerie a compté 20% de blessés en service supplémentaires par rapport à l'an dernier. Depuis 2007, 89 gendarmes sont morts en service, ce qui démontre le niveau d'engagement et d'expositions aux risques de la profession selon lui.

Comment sont préparés les gendarmes face à des situations telles que la fusillade de la Somme ? Grâce à l'École d'Intervention Professionnelle qui doit former les militaires à la maîtrise de l'armement et à agir dans les cas de légitime défense. "On est dans des situations qui nécessitent un vrai professionnalisme, à la fois maîtriser la force et être capable de l'utiliser lorsque les circonstances l'exigent. "

Chaque année la gendarmerie compte parmi ses effectifs une dizaine de morts

Denis Favier, directeur général de Gendarmerie nationale
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/