1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Dax : l'hôpital porte plainte contre la CGT après une coupure d'électricité
1 min de lecture

Dax : l'hôpital porte plainte contre la CGT après une coupure d'électricité

L'hôpital de Dax, dans les Landes, a décidé de porter plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui" après une coupure d'électricité le 14 décembre dernier. Ce jour-là, la CGT avait appelé à une journée de mobilisation.

L'hôpital de Dax, dans les Landes
L'hôpital de Dax, dans les Landes
Crédit : Capture d'écran / Google Maps
Claire Gaveau
Claire Gaveau

Hors de question pour l'hôpital de Dax d'en rester là. Deux semaines après la coupure d'électricité qui a privé 13.000 foyers d'électricité à Dax et à Saint-Paul-lès-Dax, l'hôpital a décidé d'agir et a annoncé porter plainte pour mise en danger de la vie d'autrui, selon les informations de France Bleu.

Une action judiciaire à l'encontre de la CGT. Le syndicat avait appelé les salariés des industries électriques et gazières à une journée d'action pour la hausse du pouvoir d'achat le 14 décembre dernier.

C'est dans ce contexte, qu'en milieu de matinée, une coupure d'électricité est venue perturber le bon fonctionnement de l'établissement, plus précisément celui du pôle gériatrique où sont hospitalisées près de 400 personnes. Les alarmes des appareils à oxygène et des pompes à morphine se sont déclenchées, les matelas à air dynamique se sont dégonflés, les ascenseurs se sont arrêtés.

Une première plainte pour acte de malveillance

Si tout est rapidement rentré dans l'ordre, la direction de l'hôpital contre-attaque alors que cette coupure d'électricité aurait pu avoir des conséquences gravissimes pour certains patients. "Ce n'est pas admissible", glisse-t-elle sur France Bleu.

À lire aussi

C'est la deuxième plainte déposée dans cette affaire. Au lendemain de la mobilisation menée par la CGT, le fournisseur d'électricité Enedis avait démarré cette action en justice pour acte de malveillance.

La brigade de sûreté du commissariat de Dax est chargée de l'enquête, et les policiers cherchent à l'heure actuelle à identifier précisément les auteurs. Ces derniers seraient pour la plupart originaires des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/