1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Crash A320 Germanwings : les restes non identifiés rassemblés dans un lieu de mémoire ?
1 min de lecture

Crash A320 Germanwings : les restes non identifiés rassemblés dans un lieu de mémoire ?

INFO RTL - Alors que les corps des 150 victimes ont été identifiés mardi 19 mai, les débris humains qui n'ont pas pu l'être pourraient être rassemblés dans un sarcophage enterré près de la zone du crash.

A320 de la Germanwings : des enquêteurs sur les lieux du crash le 26 mars 2015
A320 de la Germanwings : des enquêteurs sur les lieux du crash le 26 mars 2015
Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Crash A320 de Germanwings : un sarcophage en hommage aux victimes ?
00:52
Etienne Baudu & Claire Gaveau

L'accident de l'A320 de la compagnie Germanwings a été si violent que même deux mois après, certains débris humains n'ont toujours pas pu être identifiés, faute de prélèvement ADN. Il est donc envisagé de rassembler l'ensemble de ces fragments dans un sarcophage et de l'acheminer au plus près du lieu du drame, qui a coûté la vie à 150 personnes. 

Deux hypothèses sont alors possibles : enterrer le sarcophage dans le cimetière de la commune du Vernet pour qu'il reste accessible toute l'année aux familles des victimes ou bien le placer près de la stèle où le mémorial sera érigé sur le col qui surplombe le lieu du drame. Une deuxième solution qui semble privilégiée par les familles des victimes. Ces dernières ont émis le souhait de se recueillir au plus proche du site de la catastrophe. Une décision sera prise conjointement entre les familles mais aussi le procureur, la préfecture, la mairie et la Lufthansa, maison mère de la Germanwings. 

Mardi 19 mai, le procureur de la République de Marseille a annoncé l'identification des 150 victimes du crash de l'A320. La commission d'identification des victimes du crash, qui s'est réunie le 15 mai à Marseille, "a permis de valider l'identification des 150 victimes. Les 150 certificats de décès ont ainsi pu être signés, ainsi que les 150 permis d'inhumer", écrit le procureur Brice Robin dans un communiqué alors que les actes de décès ont été remis aux représentants de la Lufthansa pour permettre le rapatriement des corps.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/