2 min de lecture Justice

Chirurgien suspendu à Grenoble : une famille porte plainte pour "escroquerie aggravée"

INFO RTL - La famille d’un septuagénaire décédé après une opération pratiquée par un chirurgien grenoblois, spécialiste du dos déjà accusé par des dizaines de patients, vient de déposer plainte pour "escroquerie aggravée".

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Chirurgien suspendu à Grenoble : une famille porte plainte pour "escroquerie aggravée" Crédit Image : Serge Pueyo / RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Serge Pueyo Journaliste RTL

Le docteur Hervé V., chirurgien grenoblois accusé par des dizaines de patients d'avoir raté leur opération, avait été mis en examen en juin pour "homicides et blessures involontaires" par les deux juges d'instruction en charge du dossier. Selon nos informations, la famille d’un septuagénaire, décédé après une opération, vient de déposer plainte pour "escroquerie aggravée" contre le médecin devant le parquet de Grenoble. 

Par cette plainte au caractère inédit, la famille de Noël Jacquier, 73 ans, veut savoir si en opérant à tour de bras, quatre fois plus que ses confrères de la même spécialité et parfois de façon injustifiée selon la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM), le médecin n’était pas motivé avant tout par un aspect financier. 74 patients et familles de patients (pour les deux patients décédés) ont déposé plainte à ce jour pour des opérations présumées ratées. 

"Si nous portons plainte pour 'escroquerie aggravée', c’est pour que la justice se penche sur le volet économique de ce dossier afin de savoir pourquoi on en est arrivé là", explique Maître Hervé Gerbi, avocat de la famille Jacquier, pour qui "l'enquête initiale de la CPAM de l'Isère a conclu que ce chirurgien avait pratiqué des opérations non justifiées et facturé des actes chirurgicaux qui n'auraient pas été réalisés".

Suspendu 18 mois en 2019

Le chirurgien avait demandé à Monsieur Noël Jacquier la somme de 912 euros pour "dépassement d'honoraire". "Tout ça pour une opération qui ne serait pas justifiée et dont les conséquences ont été dramatiques puisqu'elle a conduit au décès de Monsieur Jacquier", martèle l'avocat. "La qualification d'escroquerie mérite donc d'être étudiée. Une escroquerie 'aggravée' même, en raison de la vulnérabilité des patients à qui l'on vient demander ces suppléments financiers". 

À lire aussi
Crimes solaires justice
Meurtre à Porto-Vecchio : qui est le sniper de Fabrice Vial, tué sur son yacht ?

En janvier 2019, le conseil de l'Ordre national des médecins avait suspendu le docteur V. pour 18 mois et demandé au médecin de reverser à la CPAM la somme de 35.302 euros pour avoir pratiqué "des interventions qui n'étaient pas nécessaires". Ce que n'a pas fait le chirurgien selon son avocat, Maître Bernard Boulloud. "Mon client n'a pas versé cette somme car il conteste l'enquête de la CPAM. J'entends que la présomption d'innocence de mon client soit respectée", martèle l'avocat qui précise que son client conteste les accusations de la famille Jacquier.

Les deux juges en charge du dossier ont décidé de nommer un collège d'experts pour examiner l'ensemble des opérations suspectes reprochées au docteur V.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Grenoble Plainte
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants