1 min de lecture Charente

Charente : un nourrison décède après avoir été abandonné dans un cabanon

Examinée par un psychiatre, la mère de l'enfant a été immédiatement placée en hôpital psychiatrique.

Le drame s'est passé aux Godinauds, lieux-dit de la commune de Bignac.
Le drame s'est passé aux Godinauds, lieux-dit de la commune de Bignac. Crédit : Capture d'écran Google Maps
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Dimanche 27 décembre, vers 16 heures, un nouveau-né a été retrouvé en état d'hypothermie sévère dans la commune de Bignac, au lieu-dit Les Godinauds, en Charente. Pris en charge par les secours, l'enfant n'a pas survécu. Tandis que les premières informations avançaient qu'il avait été retrouvé dans une poubelle, le parquet a, de son côté, affirmé que le nouveau-né avait été déposé "dans un cabanon", rapporte la Charente Libre.

La mère du bébé, vraisemblablement âgée de 25 ans, serait originaire de Bignac, où vivrait une partie de sa famille, et travaillerait dans le domaine médico-social. "C'est une jeune fille équilibrée, sans histoire. Sa famille est très soudée, généreuse, s'investit beaucoup dans la commune, et a toujours pris soin de ses enfants. Pour nous c'est incompréhensible", a déclaré le maire de Bignac à la Charente Libre. La jeune femme aurait abandonné son nouveau-né deux ou trois jours plus tôt, ce que doit vérifier l'autopsie du nourrisson prévue ce mardi. Selon la Charente Libre, la procureur Marion Vauquelin, en charge du dossier, "envisage d'ouvrir une information judiciaire", une fois les conclusions de l'autopsie communiquées.

Après avoir abandonné son enfant, la jeune femme est rentrée à son domicile, dans les Hauts-de-Seine, où les forces de l'ordre l'ont interpellée. Placée en garde à vue et examinée par un gynécologue qui a confirmé qu'elle avait accouché récemment, elle a ensuite subi un examen psychiatrique à l'issu duquel le préfet des Hauts-de-Seine a prononcé son placement dans un infrastructure adaptée à son "état psychique grave".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Charente Faits divers Bébé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants