2 min de lecture Savoie

Chambéry : un étudiant fan d'Hannibal Lecter avoue le meurtre sauvage d'un marginal

Âgé de 21 ans, l'étudiant en psychologie aurait asséné 28 coups de couteau à sa victime, d'après les informations du "Parisien".

Deux gendarmes (image d'illustration)
Deux gendarmes (image d'illustration) Crédit : STRINGER / AFP
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

L'itinéraire glaçant d'un étudiant chambérien a de quoi inquiéter les environs savoyards. En mai 2015, un homme est retrouvé mort dans le parc du Vernay, lardé de 28 coups de couteau. La victime est un marginal chambérien âgé de 51 ans. L'enquête de la police judiciaire se dirige naturellement vers les autres marginaux de la ville, que la victime a l'habitude de fréquenter. Toutefois, aucun élément ne retient l'attention des officiers.

L'enquête connaît un tournant après une bagarre qui éclate sept mois plus tard, dans la commune voisine de Thonon-les-Bains. Dans la nuit du 25 au 26 décembre, un homme reçoit deux coups de couteau. Son agresseur est interpellé : il s'appelle Adrien Bottollier. Originaire de Thonon-les-Bains, le jeune homme âgé de 21 ans est étudiant en psychologie à Chambéry. "L'agression au couteau de Thonon-les-Bains comporte des similitudes avec le meurtre de Chambéry", explique Le Parisien, qui relate les faits. Il est alors mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. 

D'autres faits criminels non exclus

Début février, Adrien Bottollier avoue le meurtre commis en mai 2015, en précisant n'avoir aucun mobile, si ce n'est "l'intention de tuer quelqu'un", raconte le quotidien. Une expertise psychiatrique effectuée dans la foulée qualifie sa personnalité d'"inquiétante". Sur sa page Facebook, le suspect ne cache pas son admiration pour Hannibal Lecter, personnage effrayant du Silence des agneaux. Il se photographie également déguisé en zombie.

"Adrien est plutôt chétif et réservé. Je ne le vois pas tuer quelqu'un de 28 coups de couteau, réagit un étudiant chambérien auprès du Parisien. Il n'était pas très sociable, vivait isolé chez lui. Il passait des heures à jouer à des jeux vidéo violents. Mais de là à penser qu'il pouvait devenir un criminel... Aujourd'hui, ça me fait froid dans le dos". Selon les premiers éléments de l'enquête, Adrien Bottollier ne connaissait pas sa victime. Mis en examen pour assassinat et incarcéré, la police n'exclut pas qu'il ait pu commettre d'autres faits criminels. En 2012, le frère de sa victime, âgé de 45 ans, avait disparu au cours d'un festival musical. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Savoie Meurtre Chambéry
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants