1 min de lecture Faits divers

Calais : 13 migrants blessés dont 4 entre la vie et la mort après plusieurs rixes

Les bagarres, qui ont opposé des migrants afghans et africains ont eu lieu dans divers endroits de la ville.

Des migrants lors d'une distribution de nourriture à Calais, le 12 janvier 2018
Des migrants lors d'une distribution de nourriture à Calais, le 12 janvier 2018 Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

Plusieurs rixes entre migrants afghans et africains ont éclaté jeudi à différents endroits de Calais, faisant 13 blessés dont quatre, atteints par balle, étaient entre la vie et la mort dans la soirée, a-t-on appris auprès du parquet de Boulogne-sur-Mer. 

"Le pronostic vital des quatre blessés par balle est engagé", a indiqué à l'AFP le parquet, précisant que six autres migrants ont été blessés par des "coups de barre de fer" lors d'une nouvelle rixe en fin d'après-midi. Trois autre migrants avaient été blessés lors d'une première rixe en début d'après-midi. 

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb va se rendre sur place ce jeudi 1er février. "Après les graves incidents survenus aujourd'hui, je me rends dès ce soir à Calais pour un point de situation avec le préfet, la maire de la ville et les acteurs locaux", a tweeté le ministre de l'Intérieur.

La dernière rixe entre migrants ayant débouché sur des blessures par balle remonte au 25 novembre 2017, lors d'un échange de tirs entre deux groupes d'Afghans, possible règlement de comptes entre passeurs. Cinq d'entre eux avaient été blessés. Actuellement, 800 migrants vivent à Calais, selon les décomptes des associations, quand la préfecture en recense entre 550 et 600. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Migrants Calais
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants