1 min de lecture Bouches-du-rhône

Vitrolles : un homme avoue avoir inventé une agression en raison de sa croix

Un homme d'une vingtaine d'années avait déclaré avoir été agressé en raison de sa croix chrétienne avant de faire machine arrière.

Un policier en patrouille pendant la nuit (illustration)
Un policier en patrouille pendant la nuit (illustration) Crédit : JOEL SAGET / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin
et AFP

Un jeune homme qui avait porté plainte au commissariat de Vitrolles (Bouches-du-Rhône) pour une violente agression en raison de sa croix a avoué aux enquêteurs avoir menti. S'il a bel et bien été agressé jeudi 25 août, il a déclaré avoir menti en disant que ses agresseurs lui avaient arraché la croix qu'il avait autour du cou avant de le frapper. 

Il aurait inventé cette histoire pour cacher "une rixe de droit commun." "L'agression est réelle mais il s'agirait simplement d'une rixe de droit commun, sans aucun caractère religieux, sans aucune croix dérobée", a rectifié une source policière durant l'après-midi du vendredi 26 août.

L'homme avait porté plainte pour une agression qui s'est produite jeudi 25 août. Il avait raconté aux enquêteurs que ses agresseurs l'avaient frappé et mis à terre avant de lui arracher la croix qu'il portait en pendentif autour du cou, en le traitant d'"ignorant."

La victime, en réalité, a été agressée par une personne avec laquelle elle avait un "différend ancien". L'enquête se poursuit, sous la houlette du parquet d'Aix-en-Provence.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bouches-du-rhône Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants