1 min de lecture Paris

Bonbonnes de gaz à Paris : les poseurs de bombes se sont-ils trompés d'adresse ?

Les enquêteurs s'interrogent sur le choix de cet immeuble situé dans le XVIe arrondissement comme cible éventuelle.

Les bonbonnes de gaz ont été découvertes dans un immeuble rue de Chanez à Paris.
Les bonbonnes de gaz ont été découvertes dans un immeuble rue de Chanez à Paris. Crédit : Martin BUREAU / AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut

À première vue, rien ne distingue la rue Chanez des autres artères du XVIe arrondissement de Paris. De beaux immeubles anciens font face à des bâtiments plus modernes, séparés par une paisible voie à sens unique qui relie le boulevard Exelmans à la porte d'Auteuil.

Pourtant, c'est bien dans le hall d'un immeuble effacé et sur le trottoir de cette rue quelconque que des policiers ont trouvé quatre bonbonnes de gaz prêtes à détonner dans la nuit du vendredi au samedi 30 septembre.

Cinq personnes, dont l'une était fiché S, ont été interpellées, a indiqué mardi 3 octobre le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. Une question taraude désormais les enquêteurs : pourquoi cibler la rue du Chanez, ce lieu à l'opposé d'un site considéré comme sensible par les autorités ? D'autant que le bâtiment visé, sis numéro 31 an de la rue, n'abriterait aucune personnalité sensible.

Une homonymie source de la confusion ?

Une hypothèse semble émerger de l'investigation : les poseurs de bombes se seraient tout simplement trompés d'adresse. Une coïncidence troublante fait en effet tiquer les enquêteurs. L'un des locataires du bâtiment serait l'homonyme d'un "journaliste français très critique contre ce qu'il appelle 'l'islamisation' de la France", rapporte LCI.

À lire aussi
La Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre à Paris le 15 septembre 2020 Paris
Le Sacré-Cœur inscrit aux monuments historiques : pourquoi la décision divise

La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête de flagrance pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", "tentative de destruction par un moyen dangereux en relation avec une entreprise terroriste" et "tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste". Les investigations sont confiées à la section antiterroriste de la brigade criminelle de la préfecture de police de Paris et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Terrorisme Bombe
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants