1 min de lecture Justice

Affaire Narumi : la justice chilienne autorise l'extradition vers la France de Nicolas Zepeda

VU DANS LA PRESSE - La Cour suprême du Chili a confirmé ce lundi 18 mai l'extradition vers la France du jeune homme soupçonné d'être l'auteur de la disparition d'une étudiante japonaise en 2016 à Besançon

Nicolas Zepeda-Contreras, ex-petit ami de Narumi Kurosaki, à Santiago en 2017
Nicolas Zepeda-Contreras, ex-petit ami de Narumi Kurosaki, à Santiago en 2017 Crédit : Pablo VERA / AFP
Venantia
Venantia Petillault

La France a 60 jours pour aller chercher le suspect. Ce lundi 18 mai, la Cour suprême du Chili a confirmé l'extradition vers la France de Nicolas Zepeda, soupçonné d'être derrière la disparition de Narumi Kurozaki en 2016 à Besançon.

L’étudiante japonaise de 21 ans a été vue pour la dernière fois le 4 décembre 2016 à Besançon. C'est Nicolas Zepeda, son ex-petit ami, qui est le principal suspect aux yeux de la justice française. En octobre 2019, le procureur de Besançon avait demandé son extradition, qui a été accordée le 2 avril dernier par la justice chilienne, rappelle France Bleu.

Alors qu'en 2017, la justice française soupçonnait déjà Nicolas Zepeda de la disparition de la jeune fille, la Cour suprême du Chili a laissé le jeune homme entièrement libre de ses mouvements dans le pays car le corps n'a jamais été retrouvé. Mais de nombreux éléments de preuve ont depuis été apportés aux enquêteurs. 

Le soir de sa disparition, plusieurs étudiants logeant au même étage que Narumi Kurozaki dans une résidence étudiante, ont affirmé avoir entendu un cri dans la nuit.  L'enquête s'est alors orientée vers l'ancien petit ami de la jeune fille, Nicolas Zepeda. Les policiers ont pu établir qu'il était en France et présent à Besançon au moment de la disparition de Narumi. Un mandat d'arrêt international a été émis dès le 23 décembre 2017.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Chili Disparition
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants