2 min de lecture Faits divers

Bébé disparu dans la creuse : les parents ont avoué, le corps de l'enfant retrouvé

Les parents du petit Loan, le bébé de quatre mois disparu dans la Creuse, sont passés aux aveux dimanche. Le corps du bébé a été retrouvé, mort, dans un étang. Sa grand-mère maternelle dénonce le comportement des parents.

Le palais de justice de Guéret (illustration)
Le palais de justice de Guéret (illustration) Crédit : Arnaud Tousch pour "RTL"
Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
Journaliste RTL

Les soupçons de la grand-mère de Loan, qui ne croyait pas en une disparition, se sont avérés justes. Les parents du bébé de quatre mois, disparu dans la Creuse depuis quatre jours, sont finalement passés aux aveux dimanche matin en garde à vue. Le corps du nourrisson a été retrouvé dans un étang, annonce la gendarmerie sur Twitter.

Cédric, 31 ans, et Christelle, 24 ans, ont craqué face aux enquêteurs. Ils ont reconnu qu'ils avaient inventé de toute pièce l'histoire de l'enlèvement et expliqué qu'il s'agissait d'"une punition qui a mal tourné", a révélé une source proche de l'enquête. Ils ont ensuite indiqué les où se trouvait le corps.

Les gardes à vue prolongée

Le couple a guidé les enquêteurs en début d'après-midi sur les lieux où ils avaient abandonné le corps du petit Loan, selon cette même source.

Le lieu de la découverte, dont la localisation exacte n'a pas été précisée, se trouve à une trentaine de kilomètres du domicile du couple, qui habite à Lavaveix-les-Mines (25 km au sud-est de Guéret), selon la gendarmerie. Il ne s'agit pas du lieu où ils avaient déclaré que l'enfant avait été enlevé, a-t-on précisé de même source.

Le procureur de la République de Guéret, Sébastien Farges, n'a pas souhaité confirmer ces informations. "Je prolonge les gardes à vue" de 24 heures, a-t-il simplement annoncé.

Les parents avaient un discours incohérent

À lire aussi
Le passage à tabac d'un homme par la police à Paris a beaucoup choqué. faits divers
Producteur passé à tabac à Paris : la classe politique "choquée"

Depuis le début de l'affaire, les parents affirmaient que leur nourrisson avait été enlevé sous leurs yeux sur une aire de loisirs à Chénérailles, à une dizaine de kilomètres de chez eux, par un mystérieux ravisseur.

Ils avaient été placés en garde à vue samedi après-midi, au vu "des incohérences et des invraisemblances" dans leurs discours, avait alors expliqué le procureur.

"J'ai des raisons de penser que les parents ont participé aux faits", avait-t-il ajouté, indiquant que le "bébé a pu subir des violences, sans savoir qui a pu les commettre". Dimanche encore, Laurence Bouchet-Dionnet, la grand mère maternelle de Loan avait fait part à RTL de ses forts soupçons sur l'implication du père estimant qu'il y avait peu de chances pour qu'il s'agisse d'une disparition. En colère et consternée, elle ne veut plus entendre parler des parents de Loan.

>
Bébé disparu dans la Creuse : "Je suis en colère", dit sa grand-mère Crédit Média : Arnaud Tousch | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Disparition Creuse
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants