1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Attentats à Paris : Florence M., fausse victime du Bataclan, a touché 25.000 euros
1 min de lecture

Attentats à Paris : Florence M., fausse victime du Bataclan, a touché 25.000 euros

Après s'être fait passée pour une victime de l'attentat du Bataclan, Florence M. avait reçu 25.000 euros du Fonds de garantie des victimes de terrorisme. La femme de 49 ans est jugée ce 22 mars à Créteil.

La devanture du Bataclan où 89 personnes ont été tuées lors de la prise d'otages le 13 novembre 2015
La devanture du Bataclan où 89 personnes ont été tuées lors de la prise d'otages le 13 novembre 2015
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Attentat à Paris : Florence M., fausse victime du Bataclan, jugée à Créteil
00:54
Cindy Hubert & Eléanor Douet

Une femme qui s'était fait passer pour une victime du Bataclan est jugée jeudi 22 mars devant le tribunal correctionnel de Créteil. Florence M., 49 ans, semblait s'être inventée un double depuis plusieurs mois.

Elle n'a pourtant jamais mis les pieds au Bataclan, mais raconte à tout le monde avoir vécu l'horreur. Le parquet l'inscrit sur sa liste de victimes. De fait, elle va toucher 25.000 euros du Fonds de garantie des victimes de terrorisme et autres infractions.

Mais ses mensonges l'entraînent toujours plus loin. Elle s'invente un ami grièvement blessé dans l'attentat. Lui créé une page Facebook, rédige des dizaines de commentaires de soutien avec d'autres faux profils.

Trahie par un faux billet de concert

Florence devient ensuite salariée de l'association de victimes Life for Paris, mais un document va la trahir : un "faux grossier" du billet du concert des Eagles of Death Metal le soir du 13 novembre.

À lire aussi

Depuis, celle qui se présente comme un "agent artistique" dort en prison. Florence M. avait déjà été condamnée trois fois pour escroquerie. Le jour où elle a porté plainte pour se constituer partie civile dans le dossier du Bataclan, elle portait d'ailleurs un bracelet électronique.

Ce n'est pas la première affaire de ce genre puisque deux personnes ont déjà été condamnées. En décembre dernier, Cédric R. avait écopé de deux ans de prison, dont 18 mois de sursis, pour s'être fait passer pour une victime du Bataclan pendant plusieurs mois. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/