1 min de lecture Attentats en France

Attentat déjoué au Fort Béar : des amateurs du terrorisme, selon les enquêteurs

REPLAY - Un profil qui n'en est pas moins inquiétant pour les policiers et magistrats qui pensent que le nombre de terroristes en herbe est sous-estimé.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Attentat déjoué à Fort Béar : des amateurs du terrorisme pour les enquêteurs Crédit Image : AFP / FRED DUFOUR | Crédit Média : Georges Brenier | Durée : | Date : La page de l'émission
Georges Brenier et Cécile De Sèze

Leur garde à vue devrait prendre fin ce vendredi 17 juillet. Trois des quatre personnes interpellées lundi après avoir prévu un attentat en France devraient passer devant le juge ce 17 juillet. Parmi ces jeunes de 17 à 23 ans, l'un d'eux était en contact régulier avec un membre de l'État islamique en Syrie. Ils ont détaillé leur projet aux enquêteurs. Leur objectif : attaquer une base de l'armée près de Perpignan et décapiter un gradé, tout en filmant la scène. Un projet criminel dont ils discutaient sur les réseaux sociaux.

Plusieurs enquêteurs les présentent comme des amateurs, des Pieds Nickelés du terrorisme... Les 3 suspects n'ont pris aucune précaution pour discuter de leur projet criminel, en parlant à de nombreuses reprises sur les réseaux sociaux et en consultant des sites de propagande islamiste. Ces plateformes sont pourtant évidemment ultra-surveillées par les services de renseignement.  

Aucun regret ni remord

Après 4 jours de garde à vue, le trio n'a, d'après nos informations, exprimé ni regret ni remord. Ils ont raconté sans la moindre émotion dans leur voix leur projet criminel. Un projet jugé très brouillon mais qui n'en reste pas moins inquiétant pour les autorités. 

Car dans cette affaire, aucun des suspects ne s'est entraîné au combat en Syrie ou au Yémen. D'après plusieurs policiers et magistrats, cela montre bien que le nombre de terroristes en herbe est sans doute sous-estimé actuellement. Des jeunes, parfois convertis, pourraient être prêts à commettre un massacre en ayant simplement observé sur internet comment manier une Kalachnikov.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats en France Faits divers Militaires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants