1 min de lecture Attentat

Attentat de la rue des Rosiers : "J'admire ce qu'ont fait les enquêteurs et les juges", dit le fils d'une victime

REPLAY / RÉACTION - Jacques Demeter, âgé de 22 ans en 1982, avoue qu'il n'attendait "plus rien" de l'enquête concernant l'attentat de la rue des Rosiers.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Attentat de la rue des Rosiers : "J'admire ce qu'ont fait les enquêteurs et les juges", dit le fils d'une victime Crédit Image : JOEL ROBINE / AFP | Crédit Média : Céline Landreau | Durée : | Date : La page de l'émission
Céline Landreau
Céline Landreau et La rédaction numérique de RTL

L'homme suspecté d'être le cerveau de l'attentat de la rue des Rosiers à Paris en 1982 a été interpellé en Jordanie le 1er juin, a appris mercredi l'AFP de source judiciaire, confirmant une information de l'hebdomadaire VSD. Zouhair Mouhamad Hassan Khalid al-Abassi, alias "Amjad Atta", 62 ans, fait partie des trois personnes visées par un mandat d'arrêt à diffusion internationale délivré fin février par le juge Marc Trevidic, plus de 32 ans après les faits. Il est soupçonné d'avoir supervisé l'attaque. Le processus de demande d'extradition le concernant est en cours, a indiqué une source judiciaire.

"J'avais 22/23 ans à l'époque. J'ai 58 ans aujourd'hui et je ne m'attendais plus à rien (...) C'est incroyable, réagit Jacques Demeter, dont le père a été tué au cours de cet attentat. Ce n'est pas un soulagement mais j'admire ce qu'ont fait les enquêteurs et les juges. On n'aurait jamais pensé qu'il y aurait eu un tel rebondissement. Je n'ai pas les mots pour vous expliquer tout ça".

Les deux autres mandats délivrés par le juge Trevidic concernent deux membres présumés du commando, Mahmoud Khader Abed Adra, alias "Hicham Harb", 59 ans, qui vit aujourd'hui à Ramallah, en Cisjordanie, et Walid Abdulrahman Abou Zayed, alias "Souhail Othman", 56 ans, qui vit en Norvège.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat Justice Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants